Incendie à Saint-André : la communauté mahoraise touchée parmi les sinistrés

incendies
Un incendie s'est déclaré dans la nuit dans un immeuble, à Saint-André. ©Delphine Poudroux
Le sinistre s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi. Trois familles ont échappé au pire, elles ont pu être sauvé in extremis de l'incendie notamment grâce à l'aide des riverains.

Il ne reste plus que des cendres de l'appartement du premier étage de l'immeuble Salanganes. Hier soir, peu avant minuit, un incendie s'est déclaré dans cette résidence du centre-ville de Saint-André. Les flammes se sont propagées dans trois appartements.

Une dizaine de personnes évacuée dont cinq hospitalisés

"Le premier logement situé au premier étage abritait une famille de cinq personnes avec trois enfants. Au-dessus, vivait un couple de personnes âgées et au troisième étage se trouvait une mère de famille avec son adolescent" précise Jimmy Grondin, adjoint de quartier à Saint-André. Au total, une dizaine de personnes ont été évacuées dont cinq ont été hospitalisées au GHER de Saint-Benoît.

La solidarité familiale a primé, sur les quatre familles sinistrées, deux d'entre elles ont pu être relogées par leurs proches indique le bailleur, la SIDR. Le relogement d’urgence des deux autres familles ont été pris en charge par les services de la mairie.

Dans un communiqué, Le président du Conseil départemental de Mayotte, Ben Issa Ousseni, a tenu à s'adresser aux sinistrés et témoigner de sa solidarité envers résidents de l'immeuble Salangane et aux familles touchées par l'incendie. Il exprime son souhait de prompt rétablissement pour les personnes hospitalisées.

Pris au piège par les flammes, les locataires ont pu compter sur la solidarité des riverains comme le montre ce reportage de nos confrères de Réunion la 1ère.

L'enquête débute 

Incendie criminel, accident, une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet incendie. Le bailleur du logement, la SIDR tient de son côté, à rassurer les locataires.

Son directeur général, Thierry Ouillon, a précisé par voie de communiqué que "la SIDR  fera tout pour limiter les conséquences de l’incendie de cette nuit. Une enquête en cours devra faire toute la lumière sur les origines de feu et l’expertise nous permettra de déterminer l’avenir des logements impactés".