publicité

Les instits dans la rue au 8 novembre prochain

Le Syndicat national unitaire des instituteurs professeurs des écoles et Pegc (SNUipp) affilié à la FSU a tenu son assemblée générale samedi dernier et a lancé un appel à la mobilisation.

© Tusevo
© Tusevo
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
La rentrée avait été relativement calme et surtout, la nomination et l’arrivée à Mayotte d’Erika BAREIGTS nouvelle ministre des outremers semblent avoir juste retardé la mobilisation.
Le SNUIPP a annoncé  qu’elle entamera une action, la première semaine de novembre. La principale revendication demeure la reconstitution des carrières des instituteurs.
L’on se souvient que les syndicats avaient pu imposer une rencontre avec madame la ministre elle-même en allant manifester à sa descente d’avion à Pamandzi le 29 septembre dernier.
Selon Rivo, secrétaire général de SNUIPP Mayotte, ce sont les services administratifs de l’éducation nationale qui seront bloqués par les enseignants du premier degré. Le vice rectorat et les inspections académiques devraient être ainsi paralysés. Il ne devrait donc pas y avoir cours normalement dans le primaire puisque les enseignants seront à Mamoudzou, a précisé Rivo sur Mayotte première, la radio ce dimanche.  
Un blocage qui ne sera levé qu’à l’arrivée d’un émissaire parisien pour ouvrir des négociations. La grève pourrait donc durer quelques jours voir des semaines et voir les autres syndicats d’enseignants venir grossir les rangs. A moins que, Rivo et ses troupes ont lancé l'appel aussi tôt pour que leur ministère de tutelle désamorce la crise en dépéchant un négociateur.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play