publicité

Jacques Martial Henry charge les services du conseil départemental

Le dernier rapport de la Cours des Comptes provoque des réactions virulentes dans une partie de la classe politique de Mayotte.

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Elle pointe une mauvaise gestion des deniers publics et des pratiques d’un autre âge. Mais qui est responsable de cette situation ?
Pour certains observateurs, les différentes majorités qui se sont succédées au conseil général y ont chacun contribué. Les deux plus récentes sont cependant les plus indexées. De son côté, Jacques Martial Henry, ancien élu de Mamoudzou, 2e vice-président du conseil général en charge du social dans l’ancienne majorité, affirme que les services du conseil départemental ne sont pas étrangers à l’état dans lequel sont les finances de Mayotte.
Jacques Martial Henry invité de Zakwéli

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play