Jean-François Colombet : « Je plaide moi-même pour la levée des motifs impérieux »

préfecture
le préfet de Mayotte, Jean François Colombet invité de Zakweli

Le préfet de Mayotte, Jean-François Colombet, était l’invité de Zakweli ce mercredi.

Interrogé sur la fin prochaine de l’état d’urgence et l’établissement du « passe sanitaire » votés la nuit dernière à l’Assemblée Nationale, le représentant de l’Etat confirme que des « assouplissements » seront décidés dès ce vendredi, sans en donner toutefois tous les détails.

S’agissant des motifs impérieux exigés pour voyager, le préfet affirme : « je plaide pour la levée de ces motifs impérieux car Mayotte a le taux d’incidence le plus bas de France ; mais il faut comprendre pourquoi que le gouvernement les a instaurés. C’est pour protéger les mahorais. Les variants britanniques et brésiliens du virus pourraient faire des dégâts considérables ».

Le préfet veut surtout inciter la population à se faire vacciner : « un taux de vaccination élevé sera un meilleur argument pour convaincre le ministre de la santé de lever ces restrictions de voyages ». En tout état de cause, Jean-François Colombet prévoit un assouplissement « à l’horizon du 9 juin ».

S’agissant des prochaines élections départementales, le préfet confirme que « les assesseurs dans les bureaux de vote devront être vaccinés pour assurer la sécurité des électeurs ».

Enfin, à propos du projet de « loi Mayotte », le délégué du gouvernement se dit « agréablement surpris de la participation du public » et donne un prochain rendez-vous pour un forum citoyen le samedi 15 mai à Sada.