publicité

Jeux des îles de l’océan indien : Mayotte, hymne et drapeau

A l’approche des dixièmes jeux des îles de l’océan indien, une polémique s’intensifie à Mayotte dont la délégation ne pourra défiler avec les couleurs de la France, ni entonner la Marseillaise.

© @conseildepartementalMayotte
© @conseildepartementalMayotte
  • Andry RAKOTONDRAVOLA
  • Publié le , mis à jour le
Mayotte qui appelait de ses vœux à participer aux jeux des iles nés en 1979 a été pourtant admise comme membre consultatif du Conseil International des Jeux des Îles (CIJ) en 2006, à la suite de fortes pressions diplomatiques françaises.
Elle a pu dès lors participer aux jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) en 2007 à Madagascar sous deux conditions tout de même inscrites à la Charte des JIOI:
Mayotte n’a pas droit de vote au CIJ et elle utilisera le drapeau des Jeux

et n’arborera aucun symbole de l’Etat français (hymne et drapeau) . 

Mais ces restrictions sont de taille pour le jeune département français; elles effacent sa nationalité pour éviter des tensions avec l’Union des Comores, un des membres historiques des jeux; et tant que l'article 3 de la Charte des Jeux des iles de l’océan indien n’est pas modifié, il sera impossible pour les athlètes mahorais de déroger à la règle rédigée par le Conseil International des Jeux des Iles (CIJ). 

Mais à ce jour ni la Départementalisation en 2011, ni la participation continue de Mayotte à ces jeux depuis 2007, ni la pression diplomatique française n’ont pour le moment fait évoluer la charte des jeux. 
Le seul organe décideur qui peut réformer cette  charte est le Conseil International des Jeux des Iles (CIJ) au sein duquel siègent 3 membres par pays, Madagascar, Maurice, Comores, Réunion, Maldives, Seychelles ...mais Mayotte n’y a qu’un rôle consultatif. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play