Jusqu'à 20 ans de prison pour trois individus pour « tentative de meurtre aggravée » sur deux gendarmes

justice
Gendarmerie
Gendarmerie à Mayotte ©Mayotte la 1ere
Le procès s'est tenu sur trois jours cette semaine. Trois individus étaient à la barre, ils étaient accusés de "tentative de meurtre aggravée" sur deux gendarmes.

En juin 2018, à Mgnambani, dans la commune de Bandrélé, deux militaires de la gendarmerie en civil procèdent à l'interpellation d'un individu. Il est sous le coup d'un mandat de recherche pour des faits multiples d'agressions et de vols à l'encontre de touristes.

L'individu se rebelle et sort un couteau. Désarmé, il est menotté. A cet instant, plusieurs personnes surgissent et prennent à partie les deux militaires. Ils sont la cible de jets de projectiles. Les gendarmes sont blessés, l'individu interpellé parvient à prendre la fuite.

Les deux militaires sont "très gravement touchés à la tête" selon le communiqué de la gendarmerie de Mayotte. Ils seront héliportés vers le CHM. L'un d'entre eux présente une fracture au crâne et sera évasané vers La Réunion.

Trois personnes sont identifiées suite à l'enquête menée par la section de recherche de Pamandzi. Elles sont considérées comme les trois principaux auteurs des coups ayant blessé les deux militaires. Les individus sont interpellés à Acoua et Bandraboua. Jugés cette semaine, deux d'entre eux ont été condamnés à 20 ans de prison ferme. Le troisième individu a écopé d'une peine de 18 ans de prison.