L'actualité régionale 10 Juin

océan indien
Envoi colis sanitaires Comores

COMORES

Les Comores se voient offrir une nouvelle cargaison de vaccins chinois Sinopharm. Elle viendra s’ajouter à une commande déjà faite par l’Etat

Les Comores ont commandé 200 000 doses de vaccins Sinopharm, une commande importante qui coûte cher à l’Etat car Sinopharm n’est pas le vaccin le moins coûteux du marché même s’il vient de Chine. L’AstraZeneca fabriqué en Inde est meilleur marché mais l’Inde a arrêté de l’exporter pour vacciner sa population. Il est difficile de savoir à quel prix les vaccins sont vendus, c’est le secret des contrats et cela varie beaucoup d’un client à l’autre. La Chine avait offert les 100 000 première doses aux Comores, et ce geste est renouvelé à l’occasion d’une visite de l’ambassadeur de Chine au palais présidentiel. Le diplomate a annoncé ce cadeau au président Azali. Avec donc 300 000 doses qui arrivent, l’archipel sera en mesure d’accélérer son programme de vaccination.

 

 

MADAGASCAR

L’hiver commence sur les hautes terres malgaches et dans la capitale, Antananarivo, où le thermomètre descend à 6 degrés. Cela pourrait provoquer une reprise épidémique

Sur les hauts plateaux, de Tana à Antsirabé, les températures maximales en plein soleil peuvent atteindre 19 degrés pas plus, mais les nuits sont glaciales. C’est normal, Antananarivo est à 1200 mètres d’altitude. Les médecins craignent une reprise de l’épidémie de Covid en raison du fait que les gens se retrouvent souvent à l’intérieur où il est maintenant établi que la transmission du virus est plus importante que dehors. En ce moment, le bilan des décès a tendance à s’alourdir surtout dans la région de la capitale. Et pourtant la vaccination peine à avancer, seul un quart des doses reçues depuis un mois ont été utilisées.

 

 

MAURICE

Le premier satellite mauricien est à bord de la station spatiale internationale, il sera mis en orbite dans quelques jours. C’est un motif de fierté pour les ingénieurs de l’île Maurice qui l’ont conçu

Le nano satellite – on l’appelle ainsi parce qu’il est de petite taille – a été lancé jeudi soir à bord d’une fusée SpaceX depuis le centre de la Nasa en Floride. C’est une fusée qui ravitaille la station spatiale. L’événement aurait dû faire la une puisqu’il était prévu d’être retransmis en direct de Cap Canaveral, mais ce même jeudi soir l’ancien chef d’Etat Anerood Jugnauth a rendu l’âme. Une actualité a chassé l’autre. Le satellite est arrivé à bon port, à bord de la station spatiale où se trouve l’astronaute français Thomas Pesquet. Après une dernière vérification, il va être placé sur son orbite d’ici le 22 juin. Il va servir à la météo et à la surveillance côtière. Ce nano-satellite est vraiment petit, c’est un cube de 10 centimètres équipé d’une caméra infrarouge. Il a été mis au point par deux ingénieurs dans le cadre d’un concours, et il a coûté un peu plus de 450 000 euros, ce qui n’est pas cher pour ce genre de matériel de pointe. Maurice fait donc son entrée dans l’aventure spatiale avec ce petit cube.

 

 

SEYCHELLES

11 pilotes seychellois sont mis au chômage par la compagnie Air Seychelles qui n’a plus les moyens de les payer

Air Seychelles a beaucoup souffert, et souffre encore, de la crise Covid. Air Seychelles avait été rachetée par Etihad, une compagnie de l’Emirat d’Abu Dhabi. De peur que le transporteur national ne soit perdu corps et biens, le gouvernement Seychellois a décidé de renationaliser la compagnie. Les dettes s’élèvent à 70 millions de dollars, une somme importante pour une si petite compagnie qui ne dispose que de 2 avions Airbus A320 et 5 petits bimoteurs pour les liaisons inter iles. Air Seychelles avait commencé à se séparer d’une partie du personnel au sol mais cela ne suffit. 11 pilotes devront donc aller chercher du travail ailleurs.