L'actualité régionale 11 Décembre

océan indien
Réouverture de l'aéroport de Moroni aux Comores
©Photo d'illustration capture d'écran La Gazette des Comores
COMORES

Aux Comores, le président Azali s’adressera à la nation le samedi 19 décembre à propos de l’épidémie de Coronavirus


D’après ce qui a été dit en conseil des ministres, il s’agira d’annoncer un allègement des mesures prises pour lutter contre l’épidémie dans le pays, « pour permettre la reprise de l’économie et des activités quotidiennes des comoriens ». L’annonce laisse les comoriens un peu perplexe car en réalité la lutte contre l’épidémie est devenue quasiment invisible. Les gestes barrières sont oubliés, le port du masque se fait de plus en plus rare. On n’entend plus parler de malades. Tous les commerces fonctionnent. La seule nouveauté attendue est la réouverture des lignes aériennes internationales qui est déjà entamée, notamment avec la Tanzanie.




MADAGASCAR

Une jeune baleine s’est échouée sur une plage de Nosy-Bé, tout près de la ville. Il a fallu la brûler sur place à l’aide de pneus enflammés


C’est une jeune baleine, mais elle mesure quand même 11 mètres de long. Les habitants se sont bousculés autour de son cadavre pour récupérer la graisse, dans une puanteur épouvantable qui ne faisait que s’aggraver d’heure en heure. Les services municipaux n’ayant aucun autre moyen de s’en débarrasser, on l’a entourée de vieux pneus auxquels on a mis le feu pour l’incinérer totalement. Cela a provoqué un épais nuage de fumée très malodorante que l’on n’est pas près d’oublier. Il a été impossible d’autopsier la baleine pour savoir ce qui a pu lui arriver, pourquoi elle s’est échouée. Les services sanitaires ont préféré la détruire au plus vite de peur de voir les gens s’intoxiquer en prélevant la graisse de l’animal.



MAURICE

Qu’est ce qui se trame à Agalega ? Beaucoup de Mauriciens aimeraient le savoir. Cette île – dépendante de Maurice -  est au centre d’un plan stratégique secret de l’Inde pour contrer la Chine dans l’Océan-Indien


Il y a beaucoup de soupçons, de fantasmes, de rumeurs qui courent au sujet de cette petite île de 300 habitants située à 1000 km au nord de Maurice. Mais il y a un fait : la partie nord de l’île est un vaste chantier occupant des travailleurs indiens. Ils construisent une piste d’atterrissage de 3000 m, un quai de 200 mètres. Il est évident qu’un aéroport capable d’accueillir des Boeings, et un port pouvant abriter des pétroliers pour 300 habitants, ça ne tient pas la route. C’est évidemment une base militaire indienne. La presse indienne d’ailleurs a commencé à lever le voile en expliquant qu’il y aura des radars sophistiqués et tout un système d’armes destiné à contrer le déploiement chinois dans l’Océan Indien. Le gouvernement mauricien reste très évasif. Il a mis en application une mesure drastique pour limiter les déplacements vers Agalega : il faut payer une caution de 400 000 roupies, 8000 euros. Officiellement c’est pour couvrir les frais d’une éventuelle évacuation sanitaire.




TANZANIE

Pour être ministre, il vaut mieux savoir lire et écrire, c’est la moindre des choses. Mais ce n’est pas évident pour tout le monde. En témoigne cette scène incroyable mais vraie en Tanzanie


Il s’agissait de la prestation de serment du nouveau gouvernement formé par le président Magufuli fraichement réélu. 22 ministres étaient priés de lire un texte officiel lors de cette cérémonie, tout s’est bien passé jusqu’à l’arrivée d’un pauvre secrétaire d’Etat aux ressources minérales. Il s’est montré  incapable de déchiffrer le texte, jusqu’à ce qu’il abandonne piteusement et retourne s’asseoir à sa place. Le président a annoncé immédiatement que le ministre était viré et que l’on allait vérifier si ses diplômes universitaires n’étaient pas des faux… ce qui arrive assez souvent en Tanzanie. La scène a jeté un froid dans cette cérémonie et une dame était tellement stressée qu’elle a du s’y reprendre à trois fois pour lire le serment. Heureusement elle est arrivée au bout… et a pu conserver son poste de vice-ministre des finances.