L'actualité régionale 11 Septembre

océan indien
Bateau de croisiere Opera

MAURICE


6 mois à ne rien faire sur un bateau : une centaine de Mauriciens travaillant sur un paquebot de croisière au Brésil commencent à trouver le temps long


Le MSC Poesia est bloqué en rade de Santos, grand port brésilien de la région de Sao Paulo, depuis 6 mois. Il n’y a pas eu de Covid à bord, mais les autorités avaient placé l’équipage en quarantaine. Une quarantaine qui s’éternise car il n’y a plus de clients pour ce bateau opérant habituellement en Amérique du Sud. Les membres d’équipage mauriciens ont manifesté sur le pont du navire ces derniers jours, demandant à être rapatriés à Maurice. Ils ne touchent plus salaire. Ces Mauriciens ont posté une vidéo en forme d’appel au secours sur Facebook. Le ministère mauricien des affaires étrangères dit que des négociations sont en cours avec la compagnie MSC pour affréter un vol de rapatriement qui pourrait se faire le 16 septembre. C’est d’autant plus urgent qu’il y a à bord une femme enceinte de sept mois, sans assistance médicale.



SEYCHELLES

Le pape François vient de nommer un nouvel évêque des Seychelles: Mgr Harel. Il était jusqu’à présent évêque de l’ile Rodrigues


C’est une promotion pour Mgr Harel, passer de Rodrigues – dépendance de Maurice - à chef de l’Eglise des Seychelles, un pays à part entière. C’est encore un Mauricien qui succède à un Mauricien à la tête des catholiques seychellois. Son prédécesseur, Mgr Wiehé a démissionné à l’âge de 75 ans. Mgr Harel est âgé de 70 ans. Hier immédiatement après sa nomination par le Pape, il a adressé un message aux fidèles seychellois, à moitié en français et en créole, il leur a souhaité « un moment démocratique dans la paix », parlant des élections législatives et présidentielles prévues le mois prochain. Mgr Harel est un prélat très politique, n’hésitant pas à s’engager. Il a même fait partie d’une délégation officielle pour plaider la cause de Maurice dans l’affaire des Chagos.


MADAGASCAR

Un homme d’affaires chinois est en prison, il avait monté une juteuse activité de téléviseurs maquillés


L’escroquerie était très simple. Le chinois importait depuis son pays des téléviseurs sortis d’usine sans aucune marque, et fournissait des commerçants à Madagascar. Il accolait la marque selon la demande. Si un de ses clients voulait du JVC, il le fournissait. Le même téléviseur pouvait devenir un Samsung, LG, Sony, Thompson …n’importe quelle marque connue. Ce Chinois a donc été arrêté pour escroquerie, mais ce n’est pas tout. Pendant son premier interrogatoire il a proposé un montant de 490 000 Ariary aux policiers pour qu’ils le libèrent, une petite centaine d’Euros. C’est pas beaucoup, et cela va lui coûter cher. Cette tentative aggrave son cas puisqu’il est aussi inculpé de corruption active et incarcéré, de même que son interprète malgache.



LA REUNION

Le loto du patrimoine va venir au secours d’un bâtiment qui symbolise l’histoire coloniale de Madagascar


Il s’agit du Crédit Foncier de Madagascar, la première banque de la Grande île créée en 1919 à Antananarivo avec des succursales à Tamatave, aux Comores et à la Réunion un peu plus tard en 1926. A l’époque, les réunionnais qui voulaient investir à Madagascar dans de l’immobilier ou des terrains agricoles avaient une adresse dans la ville du Port. C’était l’époque où Madagascar, colonisée bien plus tard que la Réunion, représentait un eldorado pour les autres îles alentours. A Madagascar le Crédit Foncier a laissé place à une banque qui existe toujours, c’est la BNI. Elle a fêté ses cent ans l’année dernière, puisqu’elle intègre le Crédit Foncier dans son histoire. A la Réunion, le seul héritage de ce passé est cette bâtisse en ruine qui menace de s’effondrer. Elle sera sauvée grâce au loto du patrimoine.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live