L'actualité régionale 24 Septembre

océan indien
AZALI
Le discours d'Azali Assoumani devant les Nations Unies à New-York, le projet d'une ville nouvelle à Madagascar, la construction d'une grande mosquée aux Maldives, et la lutte contre l'insécurité routière à Maurice sont au menu de l'actualité régionale

COMORES

Comme chaque année, le président comorien a réaffirmé la souveraineté des Comores sur Mayotte devant l’assemblée générale des Nations Unies à New York. Les termes étaient particulièrement consensuels

Juste après avoir souhaité vivement que la Chine récupère sa souveraineté sur Taïwan, Azali Assoumani a comme toujours prononcé la formule consacrée : « l’île comorienne de Mayotte », mais ensuite les mots ont été soigneusement choisis pour évoquer les relations avec la France comme sur un tapis de velours. Le président comorien dit qu’il y a une volonté commune des deux pays de préserver les acquis. Il parle de la poursuite d’un dialogue dans un esprit apaisé, à la recherche d’une solution d’équilibre… Le ton était donc particulièrement consensuel cette année.

Par ailleurs le président comorien a réitéré son appel à un dialogue national inclusif dans son pays, tout en s’en prenant vivement aux réseaux sociaux qui diffusent – dit-il - de fausses informations qui nuisent à un climat serein.

S’agissant de l’épidémie de Covid, le président Azali a annoncé le démarrage d’une nouvelle campagne de vaccination et un objectif : 80% de la population cible vaccinée début 2022.

 

 

MADAGASCAR

Le projet d’une ville nouvelle construite à partir de rien sur un espace vide est en train de prendre corps. Les travaux ont commencé dans la région d'Antananarivo

Tanamasoandro, c’est un nom à retenir parce que ce devrait être la future capitale administrative de Madagascar. Les rues ont déjà été tracées dans la terre rouge par des bulldozers, les différents quartiers sont délimités sur près de 1000 hectares. Des maquettes des ministères de l’intérieur et des affaires étrangères sont déjà faites, ils seront construits par des entreprises chinoises. Des murs de briques sont en train de se monter pour la construction de logements sociaux, « qui seront en location-vente à des prix très faibles dont les occupants pourront devenir propriétaires à leur retraite » indique le ministre des travaux publics. Selon lui 80 investisseurs seraient d’ores et déjà engagés dans le projet Tanamasoandro. Le président Andry Rajoelina a fait allusion à cette future capitale dans son discours à l’assemblée générale des Nations Unies. Le président veut laisser une empreinte de bâtisseur, comme en témoignent d’autres chantiers à l’image de « Tamatave – Miami » qui voudrait ressembler à la Floride.

 

MALDIVES

Le chantier de la plus grande mosquée du pays est presque terminé. Elle s’appellera « King Salman », puisque c’est le roi d’Arabie Saoudite qui la finance

C’est une coupole bleue entourée de 5 tours en forme de flèches pointées vers le ciel. Elles symbolisent les 5 piliers de l’Islam. L’Arabie Saoudite a tout financé, 25 millions de dollars, elle a été construite pendant trois ans par une société turque. Le prince saoudien  Ben Salman a été invité à couper le ruban. L’inauguration devrait avoir lieu lors du ramadan de l’année prochaine au mois d’avril.

 

 

MAURICE

La formation des automobilistes doit être améliorée à Maurice. Les accidents de voitures sont très nombreux. On assiste à une hécatombe sur les routes

Deux chiffres pour comprendre l’ampleur du problème : en 2019 il y a eu 144 morts sur les routes à Maurice. A titre de comparaison : à la Réunion cette même année il y a eu 39 tués. On parle de 2019, car en 2020 les voitures sont restées garées longtemps en raison des confinements. Il y a un peu plus de voitures à Maurice qu’à la Réunion mais cela ne justifie pas un tel écart. Les conducteurs mauriciens ont de sérieuses lacunes dans leur apprentissage. Les auto-écoles ne font pas l’affaire. Une réforme du permis de conduire est en gestation, et les autorités ont décidé de construire un centre national pour former de manière fiable les conducteurs. Le ministre des transports s’est rendu hier sur le site du futur centre qui comprendra un circuit. 3 millions d’euros sont investis, les appels d’offres seront lancés bientôt.