L'actualité régionale 25 Septembre

océan indien

COMORES

Devant les Nations Unies, le président comorien Azali Assoumani a une nouvelle fois réaffirmé la souveraineté de son pays sur Mayotte


« La souveraineté sur Mayotte est un combat légitime dans lequel tout comorien doit se reconnaitre » a déclaré le président Azali dans une vidéo diffusée  lors du débat général au siège de l’ONU.  Le président comorien a rappelé la signature des accords avec la France en juillet 2019 , et dit compter sur la volonté de chaque pays pour trouver une solution à ce « contentieux désagréable ; reprenant là l’expression de François Mitterrand.
Et puis concernant l’épidémie de Covid, le président Azali a expliqué que depuis le premier cas  dans  « l’île sœur de Mayotte », toutes les dispositions avaient été prises pour empêcher sa propagation ; et que désormais l’épidémie était maîtrisée aux Comores. Il a critiqué à ce sujet « les pays qui s’arrogent le droit d’en placer d’autres sur liste rouge ».




MAURICE

Les pilotes d’Air Mauritius vont découvrir les « congés non-payés » et le travail bénévole. Face à la crise, ce sont les solutions trouvées par la compagnie pour ne pas fermer définitivement


La potion est dure à avaler pour les équipages d’Air Mauritius. Les personnels au sol et les hôtesses et stewards savent déjà à quelle sauce ils vont être mangés : baisses de salaire, travail à temps partiel, ou sinon départ définitif. Du côté des pilotes le dispositif leur a été présenté hier : ils devront renoncer à la moitié de leur salaire, ou bien prendre six mois de congé sans solde. Au bout du compte du compte cela revient au même sur une année. Les premiers à reprendre les vols à partir de la semaine prochaine le feront gratuitement. Air Mauritius sera pendant un temps une compagnie internationale pilotée par des bénévoles. C’est inédit. Il est difficile pour les pilotes d’aller chercher du travail ailleurs, la crise du transport aérien est mondiale. A cause du Coronavirus, d’une manière générale, les vaches maigres sont pour tout le monde à Maurice. Les fonctionnaires veulent manifester car ils sont aussi menacés par des baisses de revenu.


MADAGASCAR

« Ordre et propreté » ce sont les objectifs du nouveau maire d’Antananarivo. Un programme ambitieux pour les agents de la ville appelés à le faire respecter


Un nouveau code municipal de l’hygiène vient d’être mis à jour dans la capitale malgache, rapporte le site de RFI. On y a listé pas moins de 80 infractions avec un large éventail d’amendes allant de 1 euro à 1100 euros. Tout y passe, y compris les nuisances sonores et toutes sortes d’incivilités. Par exemple, le code prévoit de sanctionner les « besoins à l’air libre ». En cas d’envie pressante il faudra trouver l’endroit adéquat. Cette même règlementation fixe des amendes pour les parents d’enfants mendiants, les propriétaires de chiens qui aboient trop, les entreprises qui déversent leurs eaux usées n’importe où etc… etc… Le nouveau maire, Naina Andriantsitohaina veut faire de la capitale un endroit nickel




TANZANIE

La banque centrale de Tanzanie lance une alerte aux faux billets. Il y en aurait beaucoup en circulation


Une dizaine de personnes ont été arrêtées ces dernières semaines en train d’écouler de la fausse monnaie. En général les faussaires choisissent de préférence des zones agricoles. Ils achètent du bétail et des récoltes. Les contrôles sont moins importants à la campagne, et les paysans préfèrent le liquide. La banque centrale dit que la menace est sérieuse. L’introduction de fausse monnaie pourrait relancer l’inflation et mettre l’économie à genoux. La production de faux billets tanzaniens nécessite d’en imprimer beaucoup : la plus grosse coupure est celle de 10 000 shillings. Cela ne représente pas plus de 4 euros. Il en faut donc énormément pour inonder le marché.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live