L'actualité régionale 4 Décembre

océan indien
Concorde VGE
©Archives INA
LA REUNION

L'île de souvient de la visite de Valéry Giscard d'Estaing en 1976

Tous les contemporains ont gardé en mémoire le voyage triomphal de Valéry Giscard d'Estaing en octobre 1976. Une foule énorme était venue à l’aéroport de Gillot. 70 000 personnes, certains ont dit 100 000. Pour être tout à fait honnête ce n’était pas seulement à cause de la popularité de Giscard, c’était surtout pour voir le Concorde. Mais l’avion supersonique est aussi la marque des années Giscard. Le président du Conseil Départemental de la Réunion souligne que c’est sur un célèbre économiste Réunionnais, son 1er Ministre Raymond Barre que Giscard s’était appuyé pour relancer l’économie française.



COMORES

Les difficultés financières du gouvernement  risquent de coûter leurs diplômes à des médecins comoriens formés en Tanzanie


Les Comores comptent sur les aides étrangères pour former leurs spécialistes. Ainsi l’Arabie Saoudite avait promis de financer les spécialisations des médecins comoriens en Tanzanie. Seulement voilà, on ne sait pas où sont passés les fonds, en tout cas ils ne sont pas arrivés pour payer à la fois les frais d’études et de logement. L’Etat comorien n’a pas pu faire l’avance auprès des médecins en Tanzanie. Selon le média « Hayba FM » le montant de l’ardoise n’est pas énorme, moins de 40 000 euros. Les universités privées Tanzaniennes, ne se contentent pas de promesses de paiement et  menacent de ne pas délivrer les diplômes. Les médecins comoriens risquent de rentrer bredouilles au pays si l’argent n’est pas versé.




MOZAMBIQUE

Le grand patron américain de la lutte antiterroriste est à Maputo au Mozambique pour parler de la lutte contre les islamistes du nord du pays


Il s’appelle Nathan Sales nommé par Donald Trump coordinateur de la lutte antiterroriste. Alors que l’administration Trump vit ses derniers jours, ce haut responsable est venu en personne à Maputo pour voir ce qu’il est possible de faire. L’engagement américain ne changera sans doute pas avec Joe Biden; les entreprises américaines sont très impliquées dans le projet gazier au Mozambique. Aujourd’hui Nathan Sales continuera sa tournée à Pretoria pour demander aux sud-africains de se joindre à la lutte antiterroriste au Mozambique.





MAURICE

L’île Maurice ne va pas suivre la Grande Bretagne à propos du vaccin. L’ancienne puissance coloniale a choisi de lancer les vaccinations dès la semaine prochaine


Pas question de suivre aveuglément les anglais qui ont opté pour le vaccin Pfizer-Biontech. Le grand manitou de la lutte AntiCovid à Maurice, le docteur Catherine Gaud, dit qu’il faut rester prudent et attendre toutes les études et les recommandations de l’OMS; d’autant que ce vaccin demande une logistique très lourde: Il faut une chaîne du froid capable de le maintenir à -80 degrés. Ce qui le rend finalement très cher. C’est vrai que les mauriciens ont naturellement tendance à faire comme les anglais, mais pas cette fois.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live