L'actualité régionale 4 février

océan indien
Aéroport Roland Garros
L'aéroport Roland Garros à La Réunion. ©Imaz Press

LA REUNION

Le préfet a annoncé hier de nouvelles mesures de restrictions pour lutter contre l’épidémie

A partir de samedi, il faudra au minimum 8 mètres-carrés par personne dans les petits  magasins, 10 mètres carrés dans grandes surfaces. L’espacement entre les fidèles dans les églises et les mosquées devra être de 2m. Dans les écoles, tous les enfants depuis le CP devront porter des masques. Seuls les masques chirurgicaux ou grand public de catégorie 1 sont autorisés. Le port du masque est obligatoire partout dans l’espace public.

Pour les voyageurs, les contrôles se font plus stricts. Les motifs impérieux, même s’ils ont été acceptés au départ, seront contrôlés à nouveau à l’arrivée. Les voyageurs venant de Mayotte recevront des sms et des appels téléphoniques pour qu’ils aillent se faire tester à nouveau au bout des sept jours d’isolement. Des interprêtes en shimaoré seront présents à l'arrivée pour expliquer ces contraintes.

 

 

MADAGASCAR

Madagascar mieux classée que la France, que l’Allemagne ou l’Irlande dans la lutte contre l’épidémie de Covid ! C’est le résultat surprenant d’un classement établi par un observatoire australien

Le « Lowy Institute » a placé Madagascar 40ème dans une liste de 98 pays classés selon les efforts faits pour lutter contre la pandémie. La presse malgache affiche fièrement ce classement, y voyant même une reconnaissance du Covid-Organics, la tisane vantée par le président Andry Rajoelina. Madagascar est loin devant la France, les Etats-Unis, l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, la Hollande… Les critères du calcul sont multiples, nombre de cas rapportés à la population, mortalité, politique de confinement ou pas. Cela donne ce résultat étonnant où des pays comme la République Démocratique du Congo ou le Mozambique sont parmi les mieux classés. En passant des statistiques à la moulinette on obtient parfois des résultats peu crédibles. Comment expliquer que Madagascar qui refuse les vaccins et où il faut attendre parfois 10 jours pour le résultat d’un test puisse être aussi bien classée ? Dans cette liste des pays méritoires comme l’île Maurice ou les Seychelles n’apparaissent même pas. Tout au fond du tableau, dans les derniers de la classe on trouve les Etats-Unis et le Brésil.

 

SRI-LANKA

Madagascar a sa tisane anti-covid, le Sri Lanka aussi:  une potion est censée "immuniser la population à vie"

La potion magique sri-lankaise est  base de miel et de muscade. Un charlatan a réussi à attirer des milliers de personnes dans son petit village. L’histoire est racontée dans le journal « Libération ». Le sorcier disait que la recette lui avait été confiée par la déesse Kali en personne. Tout le monde a voulu essayer, même la ministre de la santé. Le problème c’est que cette ministre est tombée malade du Covid quelques jours après avoir avalé le breuvage miraculeux. Il faut dire qu’il y avait une telle foule chez le sorcier que tout le monde avait oublié les gestes barrières. Cette même ministre de la santé s’était déjà illustrée en versant quelques gouttes d’eau bénite dans une rivière, disant que cela allait protéger tout le Sri Lanka.

 

 

 

CHAGOS

Les Chagossiens écrivent à Kamala Harris, la vice-présidente de Joe Biden, pour lui dire qu’ils veulent bien cohabiter avec les américains 

Toutes les occasions sont bonnes à prendre pour le Groupe de Réfugiés des Chagos afin de se faire entendre de la communauté internationale. Ainsi la dernière décision du Tribunal International du Droit de la Mer invitant la Grande-Bretagne à rendre l’archipel des Chagos à leurs anciens occupants a conduit leur leader, Olivier Bancoult, à écrire une lettre à la vice-présidente américaine, faisant jouer la corde sensible du métissage indo-africain qu’elle incarne. L’idée est la suivante : l’archipel des Chagos est certes une colonie britannique, mais c’est l’armée américaine qui l’occupe sur un seul atoll, Diego Garcia. Les Chagossiens proposent aux américains de rester locataires de Diego Garcia. L’Etat mauricien dit d’ailleurs la même chose. Le hic étant que, historiquement, c’est l’armée américaine qui avait demandé à la Grande Bretagne de vider l’archipel de ses habitants avant d’y installer sa base.