L'actualité régionale 5 Avril

océan indien
Galerie commerciale fermée
Six nouvelles galeries marchandes vont devoir baisser le rideau à compter du mardi 6 avril ©Imaz Press

LA REUNION

Alors que les mesures se relâchent à Mayotte et aux Comores, elles se durcissent à la Réunion et à Madagascar. A la Réunion, les restaurants, les bars et les cinémas et les galeries commerciales sont contraints de fermer leurs portes

Plus de repas au restaurant, plus de spectacle, plus d’exposition, plus de sport en salle ; dès 18 heures chacun est obligé de rentrer chez soi à cause du couvre-feu. Le télétravail dès que c’est possible, Les établissements scolaires qui passent en demi-jauge, et puis les motifs impérieux ont été maintenus pour voyager. Les Réunionnais ne peuvent pas sortir de l’île, et personne n’a le droit d’y aller sauf autorisation expresse. Le nombre de passagers a été divisé par 10. Il est passé de 40 000 par semaine en temps normal à 4000. « Notre système de santé est en surchauffe » a expliqué le préfet vendredi en présentant ces nouvelles restrictions « les lits d’hôpitaux sont comptés, les places pourraient  manquer ». Ce n’est pas un confinement total, on a le droit de sortir la journée, mais ça pourrait le devenir dans quinze jours si le virus continue à circuler. Ces restrictions passent mal chez les professionnels de la restauration, les commerçants des grandes galeries commerciales obligées de fermer. Le président de la Chambre de Commerce réclame plus d’aides de l’Etat. La Réunion est toutefois moins touchée que la métropole où tous les commerces « non essentiels » ont été obligés de fermer comme lors du premier confinement l’année dernière.

 

MADAGASCAR

La situation sanitaire se dégrade rapidement. Le président a annoncé de nouvelles mesures

Dans un discours télévisé samedi soir, Andry Rajoelina a annoncé de nouvelles mesures renforcées mais pas de confinement, très difficile à faire respecter à Madagascar. On ne peut plus circuler vers certaines régions, les lignes de taxi-brousse ont été suspendues. Les bars et les écoles sont fermés, mais pas les restaurants. Cependant leur capacité d’accueil est réduite. Les lieux de cultes ont ouverts mais eu aussi limités en nombre. Le président a confirmé qu’il y aura des vaccins, deux types de vaccins, sans confirmer lesquels. Il a annoncé également la commande de bouteilles d’oxygène pour les hôpitaux.

 

TANZANIE

La nouvelle présidente tanzanienne connait un véritable état de grâce. En Tanzanie, tout le monde ne dit que du bien de Samia Suluhu Hassan

Il y a l’effet de la nouveauté, c’est la première fois qu’une femme accède à la tête de l’Etat tanzanien. La presse ne lui veut que du bien et l’écrit chaque jour en première page. Les milieux économiques se félicitent de ses premiers discours, particulièrement les investisseurs étrangers qui étaient inquiets des formalités d’immigration de plus en plus pénibles sous le président John Magufuli. Cela ne veut pas dire que les tracasseries ont cessé mais la présidente part avec un à-priori favorable. La nomination d’une femme à la tête de la diplomatie, Liberata Mulamula, une diplomate chevronnée, est également bien accueillie. A Zanzibar, d’où est originaire la présidente, on pense que l’accès à l’éducation des filles sera amélioré.

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live