L'actualité régionale 8 Décembre

océan indien
Volcan
©PGHM-SAG-Observatoire Plaine des Cafres

LA REUNION

Le piton de la fournaise est entré en éruption pour la troisième fois de l’année



… et peut-être la dernière, puisque l’année 2020 touche à sa fin. Trois éruptions sur l’année n’est pas un record. En 2019 on en avait compté 5. Cette fois la lave coule sur le flanc ouest du volcan. L’accès du piton de la fournaise est interdit aux randonneurs, mais il y a toutefois un point d’observation pour les spectateurs. Hier matin, on pouvait voir des fontaines de lave alimentant trois coulées qui se rejoignaient. L’éruption s’est un peu calmée à la fin de la journée mais elle n’est pas terminée.



COMORES

Les Comores se sont portées candidates pour la future distribution mondiale des vaccins anti-Covid


L’initiative appelée « Covax » lancée par l’OMS consiste à centraliser les commandes pour obtenir les meilleurs prix, voire la gratuité pour les pays les plus pauvres. La date limite d’adhésion était hier 7 décembre. Il revient maintenant aux autorités comoriennes de déterminer une stratégie et un plan de vaccination en tenant compte d’un élément très important: la chaîne du froid. Les vaccins doivent être conservés dans des congélateurs. Rappelons qu’au contraire des Comores, Madagascar refuse de participer à cette initiative.





MADAGASCAR


Le Président malgache donne un délai de 5 semaines à chacun de ses ministres pour élaborer un plan de développement dans leurs domaines respectifs. Les retardataires seront écartés du gouvernement


"Vous avez intérêt à faire vos devoirs et je ramasserai les copies à la date prévue, sans quoi vous serez virés"... C’est en gros le message que le président Andry Rajoelina a adressé à ses ministres. Le président veut présenter un « plan pour l’émergence » de Madagascar le 10 janvier. Chaque ministre doit fixer et détailler des objectifs précis, le coût et les délais de réalisation. Le président est pressé car cela fait deux ans qu’il parle de ce fameux « plan pour l’émergence » dans que l’on sache exactement ce qu’il y a dedans. Il veut présenter un engagement chiffré aux bailleurs de fonds internationaux. Les ministres doivent se caler sur  le rythme du président… que l’on surnomme TGV.





MAURICE

Les conditions de vie des travailleurs immigrés à Maurice sont  indignes. Le ministère du travail accepte de fixer des règles pour les améliorer


Les travailleur indiens, bengalis ou malgaches qui viennent à Maurice doivent passer leurs nuits dans des dortoirs plus ou moins insalubres, ils peuvent être jusqu’à 80 par salle sur des lits superposés. Ce sont des conditions indignes même d’une prison. Après plusieurs interventions syndicales et humanitaires, le ministère du travail a accepté de fixer des normes que les employeurs devront respecter. Ces normes de superficie et de salubrité seront imposées aux constructeurs de foyers de travailleurs qui les louent aux entreprises. Les immigrés à Maurice sont les plus pauvres des salariés, et ils sont les premières victimes de la crise économique causée par l’épidémie de Covid
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live