L'actualité régionale du 17 janvier

océan indien
61717e9982230_palais-presidentiel-moroni-id13841-800x533.jpg
Palais présidentiel Comores ©Mayotte la 1ere
Aux Comores, le mystère sur la provenance de l’or de contrebande reste entier, à Madagascar les policiers sont doté de nouvelles armes israéliennes, les garde-côtes mauriciens arraisonnent un navire suspect vers Agaléga, et les touristes russes de plus en plus présents aux Maldives et aux Seychelles. C’est le menu de l’actualité régionale ce jour.

COMORES - MADAGASCAR

La justice malgache a récupéré les trafiquants d’or arrêtés aux Comores, mais pas l’or lui-même, qui reste dans les coffres de la banque centrale des Comores

Avant de donner l’or aux malgaches qui le réclament, les autorités comoriennes veulent savoir d’où il vient vraiment. Au cours de l’enquête, après l’arrestation des trafiquants qui s’apprêtaient à embarquer les lingots vers Dubaï, il est apparu – factures à l’appui – que l’or viendrait du Mali. Vraies factures ou fausses factures ? On n’en sait rien pour le moment. Si cela vient du Mali, pourquoi la cargaison passerait-elle par Madagascar ?  Le temps de vérifier tout cela, et d’interroger les complices comoriens de ce trafic, les autorités de Moroni préfèrent ne pas laisser partir la précieuse cargaison. Les enquêteurs malgaches n’ont pas eu plus de chance avec l’or retrouvé en Afrique du Sud en 2020 et aux Seychelles en 2021, aucun lingot n’a été renvoyé à Madagascar. Mais à la différence des Seychelles et l’Afrique du Sud, les Comores ont été le seul pays à accepter des extraditions.  

MADAGASCAR

Un cadeau de Noël pour la police malgache : elle reçoit tout un arsenal de fusils dernier cri fabriqués en Israël

Des fusils d’assaut, des armes de poing, et les fameux pistolets mitrailleurs Uzi à la fois petits et rapides à mettre en œuvre. Des milliers d’armes ont été livrées à la police pour mieux l’équiper face au grand-banditisme. Des instructeurs israéliens vont venir former les policiers malgaches au maniement de ces armes à feu. Côté malgache il reste à veiller scrupuleusement au maintien de cet arsenal dans les rangs de la police, quand on sait que la plupart des armes détenues par les bandits de grand-chemin et autres voleurs de zébu appartenaient auparavant aux forces de l’ordre.  

MAURICE Un étrange bateau de pêche a été saisi par les garde-côtes mauriciens, on pense à une affaire d’espionnage

Cela s’est passé ce week-end en plein milieu de l’océan indien à moins de trois cent kilomètres de l’île d’Agaléga. Un bateau de pêche a été intercepté par le navire « Barracuda » de la marine de Maurice. Un bateau sans aucune immatriculation d’aucun pays, dont aucun des neuf membres d’équipage n’a de passeport ou autre pièce d’identité, mais ce bateau dispose d’instruments de navigation très modernes et autres matériels techniques dernier cri. Hier on ne savait même pas si cet équipage était composé d’iraniens ou de pakistanais. Ils ont été placés sous surveillance à Agaléga en attendant la suite de l’enquête. Agaléga est le chantier d’une base aéronavale indienne, même si le gouvernement mauricien reste silencieux sur ce qui se construit sur cet archipel qui lui appartient.     

MALDIVES Les touristes russes s’intéressent de plus en plus à l’Océan Indien. Ils ont été majoritaires aux Seychelles en 2021, et cela se vérifie aussi aux Maldives

Pendant les deux premières semaines de janvier on a comptabilisé 50 000 touristes dans l’Archipel dont la majorité sont des russes qui restent  en moyenne 9 jours. 50 000 touristes en deux semaines, c’est une belle performance pour les Maldives (c’est le chiffre que Mayotte atteint en une année). Le marché russe s’est bien développé aussi aux Seychelles et il commence à Maurice. L’île Maurice veut attirer ces voyageurs qui appartiennent à la classe aisée, qui dépensent beaucoup d’argent et demandent en retour du luxe.