L'actualité régionale du 19 janvier

océan indien
Hôpital de St-Benoît (GHER)
©Réunion 1ère
La flambée de l’épidémie de Covid à la Réunion, a victoire 3-2 des Comores face au Ghana à la CAN, des inondations mortelles à Antananarivo, et des matières premières mozambicaines pour les voitures électriques sont au sommaire de l’actualité régionale

LA REUNION

Alors que l’épidémie de COVID est sur la décrue en métropole et à Mayotte avec de moins en moins de malades hospitalisés, à la Réunion la vague monte encore. Les hôpitaux sont au niveau de saturation

Le taux d’incidence à la Réunion a dépassé 4254 cas pour 100 000 habitants, parmi les plus élevés du territoire national. On enregistre 5000 nouveaux cas par jour depuis la fin de la semaine dernière. Les nouvelles contaminations sont principalement le fait du variant Omicron, moins dangereux que le Delta, mais il y a encore des malades Delta à l’hôpital, 200 en service de médecine et 60 en réanimation. Il y a eu 27 décès la semaine dernière (24 n’étaient pas vaccinés) et quatre ces dernières 24 heures. 90% des personnes hospitalisées ne sont pas vaccinées. L’ARS Réunion demande des renforts. De son côté le député « la France Insoumise » Jean-Hugues Ratenon propose que l’on réintègre les personnels hospitaliers non-vaccinés. L’épidémie a gagné les détenus des prisons du Port et de St Denis où aussi 50 gardiens sur 300 sont touchés. Un dépistage massif des personnels et des prisonniers est en cours. Les détenus positifs devront être isolés, ce qui n’est pas simple à réaliser.

COMORES

Il y avait une ambiance de folie hier soir à Moroni, on a assisté à des scènes de liesse après la victoire des Coelacanthes sur le Ghana

Un écran géant diffusait le match sur une place dans le centre de la capitale. Heureusement que le courant électrique a été assuré par les organisateurs. L’explosion de joie au coup de sifflet final a dû s’entendre à des kilomètres. 

MADAGASCAR

Des inondations catastrophiques touchent la capitale après les fortes pluies de ces derniers jours. Elles ont fait des morts et plus de 500 déplacés

Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes a recensé 10 morts et beaucoup de dégâts dans les bas quartiers d’Antananarivo. Des maisons se sont effondrées, des ponts emportés par les crues. La côte d’alerte de 3,50 m a été dépassée. Les canaux non entretenus, bouchés par les ordures, empêchent l’évacuation des eaux dans ces quartiers submergés. Les prévisions météo n’annoncent pas d’amélioration au contraire… Dire qu’il y a un mois, on essayait de faire tomber des pluies artificielles parce que la capitale manquait d’eau. La ville de Majunga est également sinistrée par ces fortes précipitations.

MOZAMBIQUE

Le constructeur automobile Tesla se tourne vers le Mozambique pour obtenir de quoi fabriquer les batteries des voitures électriques

Tesla ne veut plus dépendre de la Chine pour le graphite, minéral indispensable pour les batteries. Alors que le marché de la voiture électrique est en pleine expansion, surtout en Europe. L’américain Tesla, qui produit un million de voitures par an, est le premier constructeur à diversifier ses sources d’approvisionnement. La société d’Elon Musk a signé un contrat avec une compagnie minière australienne qui extrait du graphite de la mine de Balama au nord du Mozambique, en plein cœur du Cabo Delgado, province touchée par cette même insurrection islamiste qui a retardé la production de gaz de Total. La route qui mène vers la mine de graphite est sécurisée par l’armée. Ironie de l’histoire, cette route a été construite par les Chinois.