L’actualité régionale du 5 octobre

océan indien
Séchage du riz à Tamatave
Séchage du riz à Tamatave ©Mayotte la 1ere
L’actualité régionale nous emmène à Madagascar où l’on importe massivement du riz, à Maurice où la justice tranche dans une douloureuse affaire de garde d’enfant, on parle également des touristes allemands, et de deux lions qui se sont échappés d’une réserve en Afrique du Sud.  

MADAGASCAR 

L’Etat malgache importe des dizaines de milliers de tonnes de riz mis sur le marché à prix coûtant. C’est une manière de lutter contre l’inflation 

En l’espace de dix jours plus de 50 000 tonnes de riz ont été débarquées de trois navires dans le port de Tamatave. Le dernier en date est arrivé vendredi avec 17 000 tonnes. La plus grande partie de la cargaison a été commandée par l’Etat. Le riz est mis sur le marché à 50 centimes le kilo, obligeant les importateurs privés à s’aligner, cela pour essayer de casser la spirale de la hausse des prix. C’est une politique délibérée pour lutter contre l’inflation des produits de première nécessité. La même politique s’applique au sucre et au ciment. Dans le même temps, on annonce un effort pour augmenter la production locale. Pour le ciment, trois cimenteries doivent être installées à Tamatave, Tulear et Majunga. Le président Andry Rajoelina déclare que l’autosuffisance est un objectif prioritaire pour la grande île. En attendant il faudra importer massivement. Une vingtaine de navires ainsi chargés de produits de base est attendue dans les semaines à venir. 

 

MAURICE 

La justice a tranché dans un conflit de garde d’enfants entre un père irlandais et une mère mauricienne. Une petite fille de 6 ans devra retourner chez son père en Irlande 

C’est une décision rare qu’a prise la Cour d’Appel de Maurice. Habituellement, la justice confie plutôt la garde de l’enfant à la mère qui l’a élevée, à fortiori si le père est à l’étranger. En l’occurrence il s’agit d’un père irlandais qui vivait avec une Mauricienne en Irlande. Leur fille est née en 2014. Un an plus tard, le couple se sépare. La justice irlandaise ordonne une autorité parentale partagée, avec garde alternée. En 2018, la maman décide d’aller à Maurice pendant deux mois voir sa famille. Elle emmène la petite avec l’accord du père… et elle ne reviendra plus en Irlande. Le père a porté plainte. Dans un premier temps la Cour Suprême avait tranché en faveur de la mère. La Cour d’Appel vient de prononcer un jugement contraire : la petite devra retourner en Irlande.  

SEYCHELLES - MAURICE 

La clientèle allemande débarque en force aux Seychelles et aussi à Maurice. Deux compagnies aériennes allemandes se lancent sur l’Océan Indien 

Maurice a vu arriver ce week-end le premier vol d’Eurowing-Discover. 285 passagers ont débarqué en provenance de Francfort. Eurowing est une filiale « low-cost » de Lufthansa, elle s’est lancée récemment sur le marché du Kenya en acheminant des touristes à Mombasa. Elle propose deux vols par semaine vers Maurice. En même temps, samedi dernier, un vol de Condor est arrivé aux Seychelles, lui aussi en provenance de Francfort avec 164 passagers. Condor desservait déjà Maurice. Elle est également liée au groupe Lufthansa. C’est une grosse compagnie qui dessert par moins de 80 destinations. La clientèle allemande est appréciée des professionnels du tourisme : elle a un fort pouvoir d’achat. Les allemands recommencent à voyager après plus d’un an  et demi de confinements successifs et de restrictions sanitaires.  

 

AFRIQUE DU SUD 

Deux lions sont en vadrouille dans une région rurale du nord –est de l’Afrique du Sud. Ils se sont échappés d’une réserve. Les villageois sont inquiets 

Cela se passe dans la province du Limpopo où l’on trouve des plantations d’orangers, des fermes d’élevage bovin et quelques réserves animalières privées qui sont, en principe, bien clôturées. Mais deux lions manquent à l’appel depuis vendredi dans une de ces réserves. Ils ont été aperçus à plusieurs reprises aux alentours des villages et des fermes de la région. Deux chasseurs professionnels ont été embauchés pour organiser des battues. Ils sont équipés de fusils à seringues hypodermiques pour endormir les fauves. En attendant, les agriculteurs hésitent à descendre de leurs tracteurs quand ils vont sur le terrain, les ouvriers agricoles préfèrent rester à la maison, et les vaches sont en grand danger.