L'actualité régionale du 8 novembre

océan indien
Carrière Ouani Anjouan Comores
La poussière de la carrière de Ouani à Anjouan ©Nomane Mesmer
La fermeture de la carrière qui polluait Ouani à Anjouan, l’air irrespirable à Antananarivo, le port du masque qui revient en force à la Réunion, et le Covid  qui remonte en flèche à Maurice sont au sommaire de l’actualité régionale.

COMORES :

On va respirer beaucoup mieux dans la ville de Ouani dans l’île d’Anjouan. Les habitants ont gagné leur combat contre une carrière de concassage

Nous avions parlé, le 22 septembre dernier, de cette carrière de concassage de pierre et de sable à proximité de l’aéroport d’Anjouan et de la ville de Ouani. Depuis 10 ans, une poussière grise s’accumulait sur les maisons et les plantations. L’air devenait de plus en plus irrespirable. La mobilisation des ouaniens a payé. Ce week-end, les ministres de l’économie et de la santé ont annoncé la fermeture définitive du site. La carrière sera déménagée à Pomoni, zone moins peuplée à l’autre bout de l’île. Autre bonne nouvelle annoncée, et pas des moindres : un stade aux normes de la FIFA sera construit au même endroit. Le sable et les pierres de construction risquent de devenir une denrée plus rare et plus chère, mais c’est le prix à payer pour une bouffée d’oxygène.  

MADAGASCAR :

A Antananarivo, on suffoque. La capitale malgache connait des pics de pollution depuis quelques jours. On attend la pluie « pour laver le ciel »

madagascar confinement
Antananarive, après les annonces de confinement obligatoire. ©RIJASOLO / AFP

Ce sont essentiellement les pots d’échappement des voitures qui empoisonnent l’air ambiant, auxquels il faut ajouter les groupes électrogènes très utilisés en ce moment à cause des coupures d’électricité, sans oublier le brûlage des ordures et des déchets plastique. Le ciel, au-dessus de la capitale a la couleur jaunâtre caractéristique des pics de pollution. La qualité de l’air se mesure en microgrammes de particules en suspension, on est à 100 microgrammes par mètre cube, soit le double du seuil de danger fixé par l’organisation mondiale de la santé. Il est conseillé aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux asthmatiques, d’éviter de sortir. Une étude datant de 2016 dit que la pollution est responsable de 22,3% des décès. On attend la pluie pour « laver le ciel » ; il est vrai que la saison des pluies offre un répit dans cet empoisonnement généralisé.  

LA REUNION :

Après deux semaines de répit, le port du masque redevient obligatoire à la Réunion dans les écoles, et dans tout l’espace public

Des enfants reprennent l'école à La Réunion après deux mois de confinement.
Le retour du masque à l'école à La Réunion. ©Imaz Press

457 cas supplémentaires de Covid ont été recensés la semaine dernière, dont 162 pour la seule journée de vendredi. La contagion repart à la hausse à la Réunion avec le variant Delta. Le préfet a suspendu le « plan de désescalade » des contraintes sanitaires. L’obligation systématique du port du masque est à nouveau en vigueur, sauf dans les endroits bien aérés comme les plages, les parcs, les forêts. Dans les écoles, une classe sera fermée dès le premier cas de Covid détecté. Même chose dans les collèges et lycées, sauf pour les élèves vaccinés, eux pourront continuer en présentiel. La Réunion a dépassé le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants.  

MAURICE : 

Les contaminations montent en flèche à l’île Maurice, les écoles pourraient même fermer cette semaine

Le ministre mauricien de la santé a laissé entendre que le gouvernement pourrait être amené cette semaine à prendre la décision de fermer les établissements scolaires. 166 nouveaux cas ont été détectés dans la seule journée de vendredi, et 5 personnes sont mortes cette même journée. Sur une semaine on passe à 42 décès, alors qu’il y en avait eu 17 la semaine précédente. Le variant Delta montre, comme partout ailleurs, qu’il est plus contagieux et probablement plus dangereux. Sur les 42 décès de la semaine, 22 personnes étaient doublement vaccinées. Les autorités appellent la population à une dose supplémentaire de vaccin sans condition d’âge. Les contrôles de port du masque se sont multipliés ces derniers jours, plus de 900 procès –verbaux ont été dressés. Le non-port du masque à l’île Maurice est puni d’une amende de 2000 roupies, 40 euros.