L’Ireps, les salariés non payés depuis plus d’un an

association
ireps à la barge

L’Ireps, l’instance régionale d’éducation pour la santé est en train de disparaitre craignent, angoissés, certains salariés. Ils sont aux abois parce qu’ils risquent de perdre leur emploi

Depuis plus d’un an, les quatre salariés permanents ne perçoivent plus de salaire, d’autres salariés ont été mis en congé sans solde. Quant aux contrats précaires, ils n’ont pas été renouvelés.

En 2018, l’agence régionale de santé suspend ses subventions après un audit sur l’état financier de la structure.

Qu’en est-il sorti pour une telle décision? Motus et bouche cousue. Même si l’ARS fait savoir que le dossier a été remis au procureur et qu’une procédure est en cours.

Une procédure de quelle nature, là non plus pas de réponse.

Toutefois, 20 000 euros ont été détournés par un ancien dirigeant, somme aujourd’hui remboursée.

Issa Issa Abdou, vice-président du conseil départemental et président du conseil d’administration du CHM
©Mayotte la 1ere

Le département, un des principaux financeurs, par la voix de Issa Abdou, le vice-président en charge du social, affirme soutenir coute que coute la structure.

 

 

 

Mais d’autres financeurs ne mettent plus la main à la poche, d’ou cette crainte de voir l’Ireps disparaitre et avec elle toutes les campagnes d’éducation à la santé.