La 3ème dose : Trois centres de vaccination itinérants au plus près de la population

coronavirus
vaccin garcon
Image d'illustration ©Pexels
Alors l’hexagone connait un rebond de la circulation du virus sur le territoire, Mayotte semble pour le moment épargnée. La menace vient tout de même de ce variant Omicron, dont un cas a été identifié à La Réunion.

Pas de psychose à avoir selon l’agence régionale de santé Mayotte, et ce malgré la découverte d’un cas de la nouvelle souche du coronavirus « OMICRON » dans le département voisin. Les départements de Mayotte et de La Réunion vont ainsi voir les analyses et séquençages renforcés ; l’annonce est de Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, à l’issue du conseil des ministres. Ce cas identifié à La Réunion est en effet le premier cas « OMICRON » de tout le territoire français.  

Des restrictions ont d’ores et déjà mises en place pour les voyageurs. Les autorités rappellent la nécessité de se faire vacciner

particulièrement pour les sujets âgés de plus de 65 ans et ceux porteurs de comorbidités

ARS Mayotte

Dans cette optique et pour inciter le public à faire sa dose de rappel ou tout simplement à aller se faire vacciner, des centres de vaccination ARS itinérants vont aller au plus près de la population. Les centres de vaccination du CHM et les deux centres fixes ARS poursuivent leur activité notamment à M’gombani dans la commune de Mamoudzou.  

Pour rappel,

lorsque le schéma vaccinal a été validé il y a plus de 5 mois, il est recommandé à toutes les personnes majeures de procéder à l’injection de la dose de rappel. Cette dose « booster » est à ce jour le seul moyen de protéger notre territoire d’une prochaine vague de contamination en limitant l’ampleur

L'Agence régionale de santé Mayotte

La vaccination des plus de 12 ans se poursuit également en milieu scolaire avant les vacances prévues dans moins de dix jours. Aussi, les élèves qui veulent se faire vacciner peuvent se rapprocher du centre de vaccination implanté au sein de leur établissement.  

A la date du 28 novembre, 155.756  personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 86,7 % de la population cible, et 71,9 % de la population cible disposent d’un schéma vaccinal complet. Mais de nombreuses personnes ne sont toujours pas engagées dans un cycle de vaccination ou incomplètement vaccinées. 

28.1 % de la population cible n’a pas de schéma vaccinal complet.  

ARS Mayotte

Au regard de la situation sanitaire actuelle dans le monde, et ce nouveau variant, les autorités sanitaires soulignent l’importance de respecter les gestes barrières, le port du masque, le lavage des mains ou encore la distanciation sociale ; tout comme il est important de se faire vacciner et dépister afin d’enrayer l’épidémie et de protéger le territoire de Mayotte.