La grève au laboratoire a pris fin vendredi 13 mai par la signature d’un accord de sortie de crise

hôpital
61b0645578c47_dsc-8037-id3848-800x531.jpg
Autre préoccupation des Mahorais, l'amélioration du système de santé. ©Isabelle Bonillo
Il y avait plus d'une semaine que certains agents du Centre Hospitalier de Mayotte avaient exprimé leur mécontentement.

Cette grève illimitée a duré plus d’une semaine. L’accord de sortie comprend plusieurs points notamment l’éviction de la cadre actuelle du service, conformément à ce que demandait, l’intersyndicale, et l’engagement de la direction à mettre à jour le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnel d’ici la fin de l’année.  

Du côté de la Direction, c’est par mesure conservatoire et afin de protéger la  santé, de la cadre de santé pointée du doigt par l’intersyndicale qu’elle n’exercera pas ses fonctions à ce poste là mais la Direction lui réitère toute sa confiance, "excellente technicienne dont la valeur et le travail ne sont pas remis en cause, à qui d’autres fonctions valorisantes ont été proposées."

Droit de retrait pour les personnels du Laboratoire

Cet accord stipule plusieurs points : 

  • Un nouveau cadre de santé en cours de formation prendra ses fonctions début juillet.
  • Un audit organisationnel sera réalisé afin de détecter les différentes problématiques du service qui connait un problème de management ancien.

De plus, une attention particulière à la communication auprès des équipes a été demandé à l’encadrement médical et paramédical par l’équipe de Direction. 

CHM : nouveau droit de retrait pour les personnels du laboratoire