La Réunion : Cyrille Hamilcaro condamné à 5 ans d'inéligibilité et placé sous surveillance électronique

faits divers
20160713 Hamilcaro
image d'archives ©Reunion la 1ere
L'ancien maire de Saint-Louis a été condamné par le tribunal de Saint-Pierre pour avoir continué à gérer, dans l'ombre, la commune malgré son inéligibilité, après que Patrick Malet ait pris sa succession en juin 2014.

Le 31 mars dernier, le parquet avait requis à son encontre une peine de 18 mois de prison dont dix mois fermes, dix ans d'inéligibilité ainsi qu'une interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant trois ans. 

Egalement sur le banc des prévenus, Patrick Malet, maire ayant succédé à la fonction de premier édile, juste après Cyrille Hamilcaro. Il est finalement condamné à cinq ans d'inéligibilité et à une amende de 20 000 euros. Absent lors de l'audience, Patrick Malet a d'ores et déjà annoncé qu'il fera appel.

Peu après son élection au mois de mars 2014, Cyrille Hamilcaro avait dû démissionner de son mandat, la Cour de cassation ayant confirmé sa condamnation en appel à cinq ans d'inéligibilité, dans le cadre de l'affaire dite des marches truqués de la Civis.

On rappelle que Cyrille Hamilcaro avait été recruté comme chargé de mission au  Syndicat intercommunal d'élimination et de valorisation des déchets de Mayotte (SIDEVAM) en 2018 sous la présidence de Assani Saindou Bamcolo. L'ancien maire de Saint-Louis avait été placé en garde à vue le 2 septembre 2021 après avoir occupé ce poste pendant un an suite à un signalement de la chambre régionale des comptes.Une garde à vue restée sans suite pour le moment.