Le « Bleu de Nimes » a été affrété pour deux semaines depuis les Seychelles par le gouvernement Mauricien.

océan indien
Le  Bleu de Nimes
Le Bleu de Nimes ©https://www.worldwideluxuryyacht.com/
La question de la frontière entre l’île Maurice et les Maldives fait l’objet d’un procès depuis plus de 10 ans entre les deux pays.

Le « Bleu de Nimes », un splendide yacht de luxe de 70 mètres, a été affrété pour deux semaines depuis les Seychelles par le gouvernement Mauricien. A bord, il y a des scientifiques, des géographes, quelques journalistes de la presse anglo-saxonne, sous la houlette de l’ambassadeur de Maurice aux Nations-Unies, il y a aussi le représentant des Chagossiens Olivier Bancoult.

Le navire met le cap sur le nord de l’archipel des Chagos qui, de droit, appartient à Maurice selon la Cour Internationale de Justice. Les Britanniques n’ont jamais accepté de rendre ces îles à Maurice malgré un vote des Nations Unies et une condamnation en 2018.

Pourquoi ? Parce que dans cet archipel, il y a la fameuse base militaire de Diego Garcia occupée par les américains. Or parmi les très rares pays – ils étaient six seulement- qui avaient voté contre la souveraineté mauricienne, il y a les Maldives.

Pour les Maldiviens, leurs voisins sont les anglais, non pas les mauriciens. Cette affaire très embrouillée est instruite par le tribunal international de la mer. Maurice et les Maldives doivent à nouveau y plaider en avril prochain. Ce voyage en bateau est destiné à préparer cette plaidoirie.