Le Centre Hospitalier de Mayotte se réorganise pour faire face à l’afflux de malades

coronavirus
CHM Petite-Terre

Les autorités de Mayotte ont revu en partie le schéma sanitaire de Mamoudzou et Petite-Terre. La réorganisation s’est faite entre Mamoudzou, Dzaoudzi et Pamandzi.

Le système de santé est fortement sollicité depuis l’apparition de la pandémie du corona virus à Mayotte. Cette deuxième vague touche plus durement le deuxième département français de l’océan indien.

Les évacuations sanitaires vers La Réunion se multiplient, bientôt elles devraient se faire vers la métropole.

Le Centre Hospitalier de Mayotte a dû se réorganiser pour faire front face à la propagation rapide de la Covid 19. Il doit maintenir un fonctionnement normal de tous les services. Des renforts en personnel sont venus de Paris et l’hôpital de Pamandzi qui n’était pas encore réceptionné a été mis à disposition.Une partie du personnel de l’hôpital de  Dzaoudzi s’est installée samedi dernier dans les locaux de l’hôpital Martial HENRY. L’autre partie du personnel vient  de la réserve sanitaire dépêchée à Mayotte.

L’unité d’urgence qui était à Dzaoudzi a été, elle aussi, transférée à Pamandzi et fonctionne depuis vendredi. Cela permet de soulager Mamoudzou qui était au bord de l’asphyxie. Le service médecine aussi est transféré à Dzaoudzi.

Un hôpital flambant neuf avec seulement quatre lits de plus que Dzaoudzi, soit 20. Un aménagement un peu à la hâte compte tenu de la situation.

Ouverture de l'hôpital de petite terre

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live