Le comité de judo valide le changement de statut pour une reconnaissance fédérale

judo
assemblée générale comité de judo de Mayotte
Avec un rattachement direct à la fédération, le comité de judo espère voir venir des formateurs pour aider au développement de la discipline à Mayotte. ©Mayotte la 1ère
Réuni en assemblée générale samedi, le comité de judo de Mayotte a validé de nouveaux statuts. Ceux-ci doivent lui permettre de gagner en autonomie pour mieux développer la discipline dans le territoire.

Les responsables du judo mahorais peuvent être satisfaits. Si tout va bien, dans quelques semaines, l'assemblée générale de la fédération française de judo va valider le changement de statut du comité de judo de Mayotte.

Jusqu'à présent, le comité de Mayotte était en fait un groupement de clubs, dépendant de la ligue de La Réunion. Mais depuis une quinzaine d'années, les démarches pour aboutir à un véritable comité autonome et rattaché à la fédération n'ont pas rencontré de succès.

Plus de 15 ans d'attente

La situation s'est débloquée ces derniers mois avec de nombreuses discussions entre l'équipe dirigée par Rachid Abdou Moussa et le nouvel exécutif de la fédération élu l'an dernier. Jocelyn Degeilh, membre de la commission responsabilité social et environnement à la fédération a longuement aidé le comité pour la rédaction des statuts, notamment grâce à sa connaissance des départements et territoires d'Outremer. Et samedi, la secrétaire générale Magali Bâton, le directeur technique national Christian Dyot et Lucas Gaudilière, responsable administratif et financier de la fédération française de judo ont pu échanger avec les représentants des clubs.

Des formateurs attendus pour augmenter le nombre de cadres techniques et en arbitrage

Ce changement statutaire va faciliter la venue de formateurs pour les éducateurs, les arbitres, les commissaires et les passages de grades. Actuellement, pour se former au-delà de la ceinture marron, il faut partir à l'extérieur ou faire venir des jurés de l'extérieur. A long terme, le comité prévoit dans son projet de développement territorial d'augmenter le nombre d'éducateurs diplômés pour pérenniser les clubs existants et en créer d'autres.

JIOI 2019 judo
Le judoka Rudolphe Méchin, licencié au Judo Club Chiconi Sada, a été l'un des 3 médaillés d'or de la délégation mahoraise aux Jeux des îles de l'océan Indien en 2019 à Maurice. ©Mayotte la 1ère

Lors de cette assemblée générale, il a été question de subventions et notamment pour la préparation des Jeux des îles. A 15 mois de la compétition prévue à Madagascar, un calendrier prévisionnel de préparation a été évoqué. En 2019 à Maurice, le judo avait ramené 9 médailles. La discipline a donc un rang à confirmer et des stages sont prévus dès le mois de juillet 2022 pour s'y préparer.