Le meurtrier présumé de Sitty Hafsoit Dhoiffir a été arrêté

océan indien
Le meurtrier présumé de Sitty Hafsoit Dhoiffir a été arrêté
Le meurtrier présumé de Sitty Hafsoit Dhoiffir a été arrêté ©alwatwan.net
Assassinée dans la nuit du 26 au 27 dans un hôtel de Mutsamudu, le meurtrier présumé de Sitty Hafsoit Dhoiffir a été arrêté grâce à la géolocalisation d’un des téléphones qu’il a volés à la victime.

Moins d’une semaine après le meurtre de Sitty Hafsoit Dhoiffir à Mutsamudu, son meurtrier présumé a été arrêté le 30 juin. Il s’agit d’un jeune multirécidiviste de 19 ans connu des services de police. L’un des téléphones qu’il a volés à la victime a permis sa géolocalisation et son arrestation.

Un jeune cambrioleur notoire, multirécidiviste a reconnu les faits qui lui sont reprochés devant les enquêteurs. Il a donné un maximum de détails sur son mode opératoire. Il a reconnu avoir volé deux téléphones portables, un IPhone 13 et un Motorola et de l’argent 

Procureur de la république de Mutsamudu, Mohamed Abdallah

Le jeune homme qui aurait agi seul se débarrasse de l’un des téléphones qu’il a dérobés, « parce que celui-ci sonnait frénétiquement ». Il le jette dans une cour lors de sa fuite pour s’éloigner du lieu du meurtre.

Celui-ci est ramassé par d’autres jeunes, réparateurs de téléphone et s’empressent d’en faire usage. Ce sont ces derniers qui sont arrêtés le 27 juin, en plus des gardiens de l’hôtel dans lequel habitait la mère de famille. Des photos de certains d’entre eux ont circulé sur les réseaux sociaux; ils étaient présentés comme les meurtriers présumés de Sitty Hafsoit Dhoiffir.

La gendarmerie avait en tout arrêté une vingtaine de personnes. Mais très vite, les forces de l’ordre se seraient rendu compte de leur méprise. Elles accentuent leurs recherches sur l’autre téléphone qui n’avait alors pas été retrouvé. Le meurtrier présumé aurait eu le temps de le vendre à un homme originaire de la même localité que lui. Celui-ci l’aurait d’ailleurs offert à sa fiancée.

L’assassinat de cette mère de 4 enfants a secoué la nation comorienne. Tuée dans la nuit du 26 au 27 juin, elle devait marier deux de ses fils en juillet à Mutsamudu.

Toute cérémonie concernant ce mariage est annulée. Sitty Hafsoit était pour moi plus qu’une sœur, elle était la deuxième mère de ma fille qui ne s’en remet toujours pas

Le Dr Ahmed Abdou, père de la fiancée de l’un des fils de la regrettée

Des questions relatives à la sécurité des biens et des personnes ont été posées. Cet assassinat intervient alors que pour la toute première fois, en juin dernier des citoyens ont été confrontés à des coupeurs de route à Moroni, un phénomène inconnu jusqu’ici.

L’urgence d’une mise en place d’un laboratoire de police technique et scientifique a également été évoquée, en réponse à la croissance de l’insécurité

Le meurtrier présumé qui devrait être inculpé pour meurtre et vol est passible de la peine de mort. Il sera jugé devant une cour d’assises.