Législatives 2022 : 21 candidats s’affrontent dans les urnes pour ce 1er tour

élections
Cartes électorales
La carte électorale classique permet de voter aux élections nationales de type municipales, législatives et présidentielles. ©DR
Ils sont 10 dans la circonscription nord et 11 dans celle du sud. Il y a cinq ans, en 2017, ils étaient 32.

Ces élections législatives représentent un enjeu de taille puisqu'il s'agit de former la nouvelle Assemblée nationale et donc d’élire les 577 députés. 27 députés seront issus de l’outre-mer dont 2 de Mayotte.

L’enjeu des partis notamment d’Ensemble, est d'obtenir une majorité de préférence, la majorité absolue fixée à 289 sièges, ce qui leur permettrait alors de mettre en œuvre leur programme défendu durant la présidentielle par Emmanuel Macron.

A Mayotte, sur 21 candidats en lice dans les deux circonscriptions, Ensemble en a investi 2 dont la sortante Ramlati Ali au nord, candidate à sa propre succession.

Ramlati Ali qui doit faire à neuf autres candidats, Estelle Youssouffa, Théophane Narayanin Guito, Yasmina Aouny, Ismaëla Djaza, Elad Chakrina, Mohamed Moindjié Antoine Autran, Issihaka Abdillahi et Ahamadi Boura.

Au sud, le député sortant estampillé LR Mansour Kamardine fait face à dix concurrents prêts à en découdre : Abdou Mohamed Mozer, Djaroudi Ali, Hamada Salim, Saidali Hamissi, Issa Issa Abdou, Anli Madi Ngazi, Madi Mari Madi Boinamani, Mchami Mohamed, Soula Saïd-Souffou et Toumbou Maurice.

Ici, les thématiques de droite comme l’immigration et la sécurité, ont été prépondérantes, comme celles plus axées de gauche comme la lutte contre les inégalités sociales et la hausse du pouvoir d’achat.

Elles ont été défendues quasiment par tous les candidats. Une fois élus, les 2 députés auront 5 ans pour défendre Mayotte à l’assemblée nationale.