Les coupeurs de route devant la cour d'Assises

justice dembéni
Coupeurs de routes
Les coupeurs de routes ont terrorisé les automobilistes mahorais pendant un an entre 2016 et 2017. ©Francetv
Neuf accusés sont appelés à la barre à partir d'aujourd'hui. Ils sont suspectés de faire partie de la bande des coupeurs de route qui a sévi entre 2016 et 2017 au centre de Mayotte. Six ans après les faits, les victimes attendent beaucoup de ce procès.

Ce procès est très attendu par les victimes et famille des victimes qui pour certains sont encore pour certains  traumatisé. Raison pour laquelle le Collectif des citoyens vigilants et révoltés de Mayotte (CIVIREVOS) a réuni hier après-midi les victimes pour libérer la parole.

Les faits remontent à 2016 pour les premières attaques jusqu’en 2017 lorsque les auteurs des faits, qui seront qualifiés de coupeurs de routes, seront interpellés. Ils ont sévi entre Ongojou et Vahibé durant  plusieurs mois et ont fait régner la terreur sur les automobilistes matinaux. Ils sont 9 accusés à comparaitre ce mercredi à la  cour d’Assises des mineurs pour des faits de vol en bande organisée avec arme, tentative de vol en bande organisée avec arme, arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d’otage pour faciliter un crime ou un délit commis en bande organisée, dégradation ou détérioration du bien d’autrui, destruction en bande organisée du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes. Le procès va durer 6 jours. Et les proches des victimes en attendent beaucoup.