Les expulsés sont partis de la Place de la Républiqueo

immigration
C'est une solution forcément provisoire mais elle évite le face à face entre les marchands du marché de Mamoudzou et les comoriens éxpulsés des villages de Mayotte. Ils sont relogés dans un gîte, gratuitement, en tous les cas, jusqu'à la fin du ramadan. 
Dans un communiqué le Préfet de Mayotte anonce "avoir décidé de procéder au relogement de ces personnes dans un gîte situé dans la commune de Mamoudzou dont le propriétaire a spontanément proposé un hébergement.
Cette solution digne et humaine doit permettre à chacune des familles présentes sur place de trouver, à court terme, une solution d’hébergement plus pérenne, en liaison avec les services sociaux et les associations en charge de ces questions."
©Mayotte 1ère

Les Outre-mer en continu
Accéder au live