Mahamoudou Hamada Saanda , le nouveau grand cadi de Mayotte .

religion
GRAND CADI
 Après avoir assuré l’intérim depuis le départ à la retraite de l'ancien Grand Cadi Nourdine Bacar en décembre 2018, Oustadh Mahamoudou est désormais le référent de la religion musulmane à Mayotte. Il doit oeuvrer pour le vivre ensemble, la médiation, la conciliation et la cohésion sociale.
Hamada Mahamoud Sanda porte désormais le turban du grand Cadi de Mayotte, un poste qui était très convoité. L’appel à candidature a été lancé le 8 novembre 2019.
grand cadi

Quelles sont les missions du Grand Cadi ?
Le grand cadi est donc sur la plan administratif un attache territorial du département responsable du conseil cadial. Il a pour principale mission, représenter la religion musulmane à Mayotte . Il doit se ce fait , valider les programmes d’enseignement dans les madras, écoles coraniques et mosquées. Il doit contribuer à l’unité des Musulmans de Mayotte.Il représente Mayotte sur la question religieuse dans la région , en France et au conseil de l’Europe.
cadi voeux
Le grand cadi a surtout également comme mission importante la médiation sociale , la conciliation et le règlement des conflits .
cadi

Qui est donc Mahamoudou Hamada Saanda ?
A 54 ans , le nouveau grand Cadi a un parcours assez riche au sein des institutions religieuses de Mayotte . Il est prédicateur à la mosquée de Vendredi de Passamainty. Il a également occupé respectivement les postes de cadi de Passamainty, Ouangani et Pamandzi. Il est l’un des responsables des associations de pèlerinage de Mayotte . Après avoir fait la classe de 5ème au collège de Mamoudzou, il intègre entre 1987 et 1990 le centre Islamique de Saint-pierre à la Réunion. Puis il s’envole pour l’Arabie Saoudite où il reste 10 ans de 1990 à 2000 où il effectue ses études secondaires et universitaires où il obtient l’équivalent d’une Maîtrise . Il fera partie de la première promotion de cadis qui a passé le diplôme universitaire «  Valeurs de la République et Islam à l’université de Dembeni .
issa abdou cadi

Le vice-président en charge du social au département Issa Issa Abdou a été l’un des premiers à s’exprimer sur cette nomination.

« Même si ce fut un secret de polichinelles, sa nomination n’est pas moins importante au moment où Mayotte connaît des incivilités sans précédent »
estime le vice-président en charge du social au conseil départemental qui est l’autorité de tutelle du conseil cadial de Mayotte . Issa Issa Abdou fait référence aux interventions récentes de Mahamoud Hamada Sanda qui s’était déplacé notamment à Koungou pour essayer d’apporter un discours de sagesse et d’apaisement auprès de la la population. Issa Issa Abdou explique également que «  Le conseil cadial, sous la houlette du nouveau grand cadi , va concrétiser et généraliser le travail entamé à Tsingoni avec la signature de la convention visant à jouer ce rôle cardinal de cohésion sociale dans le domaine de la médiation sociale et dans la prévention de la délinquance »Vaste chantier donc pour le nouvel homme fort de la religion musulmane à Mayotte.