Maître Kassurati Mattoir : « trop d’hommes ne paient pas les pensions alimentaires »

zakweli
Kassurati Mattoir
Kassurati Mattoir ©Mayotte la 1ere
Maître Kassurati Mattoir, avocate au barreau de Mayotte, était l’invitée de Zakweli ce mardi. La journée internationale des droits des femmes est célébrée ce 8 mars.

L’avocate Kassurati Mattoir vient rappeler qu’une femme « n’est pas une sous-citoyenne ». Elle rappelle qu’à Mayotte les droits des femmes, et particulièrement des mères, sont bafoués car « trop d’hommes ne paient pas les pensions alimentaires ».

« Certaines femmes ont accepté le système polygamique. Au fil du temps, le mari abandonne financièrement le foyer. Marié ou pas, le père doit participer par sa présence et financièrement à l’éducation des enfants » insiste l’avocate.

Maître Kassurati Mattoir rappelle que la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte peut être saisie pour le paiement des pensions, se retournant ensuite vers le père « mais cela doit se faire après la décision d’un juge.

« Trop souvent on entend des femmes dire : je ne veux rien de lui. Il ne faut pas réagir comme cela » dit Maître Kassurati. 

Maître Kassurati Mattoir, avocate au barreau de Mayotte, était l’invitée de Zakweli ce mardi.