Majimbini : la population contre la piste ouverte par la Tétrama

france
Ali Madi président de la FMAE a parlé d’environnement et de jeunesse
Ali Madi président de la FMAE ©Mayotte la 1ere
A Mayotte, les atteintes à l’environnement sont nombreuses et on en vient à croire que l’écologie ne nous préoccupe pas. Et pourtant, beaucoup de personnes sont sensibles à la protection de l’environnement. Pour preuve le tollé que suscite la piste ouverte par la Tétrama à Mtsapéré.

La FMAE, la fédération des associations environnementales de Mayotte s’est saisie de l’affaire et a déposé plainte auprès de la substitute du procureur pour atteinte à l’environnement. L’association réagit suite à l’ouverture d’une piste par la société Tétrama, dans les hauteurs de Mtsapéré. Il s’agit de l’ouverture d’une route dans le quartier Majimbini, pour accéder à une nouvelle carrière.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’associations et de personnes s’émeuvent de l’abattage des arbres et de la dégradation de l’environnement, dans un milieu avec une biodiversité fragile. Plantes endémiques et crevettes des rivières risquent de disparaitre, alertent ceux qui sont sensibles à la question écologique.

Pour la FMAE, il s’agit « de l'aménagement d'une piste sans aucune autorisation » et pour compléter la plainte qu’elle a déposé, la FMAE a joint des « éléments » rapporte le président Ali Madi. La fédération environnementale se porte « partie civile » dans cette affaire.

En même temps, le collectif des riverains de Majimbini à Mtsapéré a écrit au conseil départemental pour signaler l’abattage d’arbres et la création d’une piste le long de la rivière Doujani. Le collectif craint que la terre ne se déverse dans le cours d’eau et dans le village de Doujani. Il demande au département d’agir pour faire « cesser au plus vite les menaces sur ce site naturel ».