Maldives : Polémique au sujet d’un temple bouddhiste

océan indien
Temple bouddhiste : Lê Vu-Lan
©RT
Une histoire qui en dit long sur l’absence de liberté religieuse aux Maldives : un scandale a éclaté au sujet de la restauration d’un site bouddhiste

Le gouvernement indien a versé aux Maldives un fonds d’un million et demi de dollars pour restaurer l’ancienne mosquée du vendredi de Malé, la capitale. Or, une partie de cet argent aurait été utilisée pour réhabiliter un ancien temple bouddhiste laissé à l’abandon depuis de nombreuses années.

Cela fait scandale car l’Islam est religion d’Etat aux Maldives, mais plus encore : toute autre pratique religieuse y est interdite. Il y a des Chrétiens et des Bouddhistes, mais ils doivent se cacher pour pratiquer leur religion, au risque d’aller en prison. Le régime s’est un peu desserré ces dernières années, mais pas au point d’autoriser une autre pratique que celle de l’Islam.

Les autorités chargées du patrimoine ont fait une mise au point : elles démentent le financement du temple bouddhiste. Il y a un projet d’en faire un musée, mais certainement pas de le réhabiliter en tant que lieu de culte.