Accepter le paiement en espèces tout en respectant les gestes barrières contre le coronavirus, une équation difficile à résoudre dans les stations-service

société dzaoudzi
Station essence à Kaweni
Station d'essence à Kaweni
L’annonce hier de la possibilité pour les usagers de payer à nouveau en espèces a créé des longues files d’attentes dans certaines stations-service, notamment à Kawéni et en Petite-Terre.  A Kawéni, la police a été appelée en renfort en vain.
Total essence
©Mayotte la 1ere
Ce lundi matin, les stations-services de Petite-Terre et de Kawéni sont noires de monde. Des longues files d’attentes avec des jerricanes multicolores. Ce sont des usagers modestes qui viennent chercher du pétrole lampant. Un produit qui leur permet de faire la cuisine.
essence bidon
©Mayotte la 1ere
Depuis ce week-end l’annoncé a été faite par le président de l’association des Maires Said Omar Oili de la possibilité pour les usagers qui n’ont pas d’autres moyens de paiement de pouvoir payer en espèces. Une pratique que la société Total avait suspendu pour ne pas exposer ses salariés à une manipulation de monnaie en cette période de crise sanitaire. Une mesure de prévention qui n’était pas comprise de tous puisqu’elle empêchaient plusieurs familles d’avoir accès à ce produit essentiel pour leur quotidien : le pétrole lampant.
BIDON D'essence
©Abdou Mohamed Kaphet
Sous la pression du Maire de Dzaoudzi-Labattoir la société totale avait accédé à cette demande qui revêt un caractère sociale. D’ailleurs même l’UDAF, l’union départementale des associations familiales avaient salué cette décision de laisser les familles modestes de payer en espèces dans les stations-services :  
« Le président de l'UDAF de Mayotte, Monsieur Ali Nizary salue la décision sage prise par la direction de la société Total d'accepter les autres moyens de paiement en plus de la carte bancaire. 
L'udaf s'est intéressée à ce sujet depuis le début de la crise et elle  avait saisi officiellement la direction de la société Total pour lui demander de trouver une solution aux familles ne disposant pas de carte bancaire.
L'UDAF de Mayotte, remercie également le président de l'association des maires Monsieur Said OMAR OILI d'avoir monté lui aussi au créneau sur cette question.
Le président Ali Nizary Compte sur le président de l'association des maires, pour la question de l'accès à l'eau des publics vulnérables. »
BIDON D'essence
©Abdou Kaphet Mohamed
Une revendication louable quelques peu ternie par les usagers qui semblent encore une fois ignorés les gestes barrières et la distanciation sociale nécessaires pour éviter la propagation du Covid-19. Cet élargissement des moyens de paiement est donc déjà remis en cause ce lundi matin puisque les conditions ne sont visiblement pas respectées.
Saïd OMAR OILI
Le président de l’association des Maires Said Omar Oili ©Mayotte la 1ere
Said Omar Oili lui-même reconnait que les usagers ne font pas preuve de civisme et font tout le contraire de ce qui est préconisé pour lutter contre la propagation du Covid-19. Il a donc demandé à Total de suspendre la vente de pétrole lampant à  la station-service de Petite-Terre
Les Outre-mer en continu
Accéder au live