Localiser les bus scolaires pour mieux les protéger

transports
BUS MATIS
Les bus scolaires sont déjà équipés de vidéo-protection. Mais cela ne suffit plus à faire face aux violences. ©PHOTO : DAROUECHE CHADOULI
Un poste de contrôle et de commandement des bus scolaires s'est installé à Kawéni. Un outil pour venir en aide aux chauffeurs et élèves en cas de problème sur les routes de Mayotte.

Localiser, prévenir et réguler, c'est le rôle du nouveau poste de contrôle et de commandement de Transdev. Situé à Kawéni, les régulateurs peuvent être à proximité des transporteurs afin de communiquer avec eux en suivant leur trajet par géolocalisation. 

Poste de contrôle et de commandement Transdev Kaweni transports scolaires
Les régulateurs auront une vision sur l'ensemble du réseau de transports scolaires de Mayotte. ©Julie Cudza

Chaque véhicule aura un numéro de service, rattaché à un numéro de téléphone. S'il y a un incident, par exemple, un bus qui n'est pas passé à un arrêt, avec le numéro de service, on pourra le géolocaliser pour vérifier son parcours. Et on pourra prévenir un autre transporteur pour aller checrher les élèves et les transporter jusqu'à leur établissement.

Rafioun Houmadi Charif, chef régulateur de Transdev Mayotte

Victimes de callaissages et de de violences à répétition, les transporteurs sont rassurés avec ce nouveau dispositif. 

Bus caillassé
Les transporteurs espèrent que ce dispositif limitera les caillassages de leurs véhicules.

La présence de ce poste de régulation est rassurante. Ce qui permet de faire baisser l'insécurité, ce n'est pas un seul dispositif, mais un ensemble de mesures. Ce poste permet de travailler en coordination avec les forces de l'ordre et l'ensemble des acteurs pour permettre une réaction rapide et coordonnée en cas de difficulté.

Anis Boinaïdi, représentant du groupement Ouvoimoja Transports

Entre la formation de médiation et la mise en place du premier poste de contrôle, Transdev arrivera t-il à venir à bout des violences qui règne dans le réseau de mobilité mahorais ?