Visite ministérielle : les premières annonces d'Eric Dupond-Moretti

justice kawéni
Visite Eric Dupond-Moretti, ministre de la justice et garde des Sceaux au tribunal judiciaire
Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, avec à ses côtés le sénateur Thani Mohamed Soilihi, le conseiller départemental de Mamoudzou 3 Sidi Nadjayedine et le sénateur Hassani Abdallah. ©Raïnat Aliloiffa/Mayotte la 1ère
Très attendu par les professionnels de justice, le ministre Eric Dupond-Moretti a dévoilé des premières mesures qui doivent améliorer leurs conditions de travail et rendre attractive Mayotte.

Le mal-être est bien présent au tribunal judiciaire de Mamoudzou. D'ailleurs, une partie du personnel a décidé de boycotter la rencontre prévue hier avec le garde des Sceaux.

Mais d'autres ont choisi d'honorer ce rendez-vous. Un rendez-vous au cours duquel les revendications ont été clairement formulées. La première est l'augmentation significative des effectifs. La deuxième est de faciliter la recherche de logements aux fonctionnaires arrivant sur l'île. Des demandes qui ont été prises en compte.

Il faut pérenniser tous les recrutements dans la justice de proximité. Ils sont trop essentiels pour s'en passer.

Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux

Le ministre a annoncé le recrutement d'un agent en ressources humaines pour la recherche de logements, celui d'un psychologue et également un juge des enfants supplémentaires pour septembre. Des problèmes soulignés par le jeune greffier qui a tenté de mettre fin à ses jours et que le ministre a rencontré.
En terme d'attractivité, le séjour à Mayotte pourra être raccourci à 2 ans et des postes de direction des greffes et de président ou de procureur seront plus accessibles.

Il a également annoncé la construction d'une cité judiciaire. Sa localisation n'est pas encore arrêtée. Mais tout le monde l'attend. Les locaux actuels sont trop exigus, plusieurs fonctionnaires se serrent dans des bureaux, le conseil des prud'hommes n'a pas de lieu dédié pour se réunir et tenir ses audiences.