mayotte
info locale

Mayotte découvre le prototype de son bateau de pêche

pêche mamoudzou
bateau
Il était très attendu des pêcheurs de Mayotte. Ce prototype est fabriqué dans un chantier naval martiniquais, il devrait à terme remplacer la flotte mahoraise loin de répondre aux normes de sécurité européenne.
bateau
©Andry Rakotondravola
Ce bateau mesure 7m80 et peut partir en mer chargé de 600 litres de carburant, lancé par 2 moteurs 50 chevaux de 4 temps ; Il a une capacité de transport de 800 kg de poissons avec un équipage de 3 ou 4 pêcheurs. Si son profil est proche du kwassa, contrairement à ce dernier, ce bateau martiniquais répond aux  normes européennes de sécurité. Il coûtera aux pêcheurs 47 000 euros dont 30% subventionnés par l’Etat, 30% par le Conseil départemental… les 40% restants seront à la charge du pêcheur. 
bateau
©Andry Rakotondravola
 

Les pêcheurs pour choisir entre 5 modèles. 

Le président de la coopérative des pêcheurs de Mtsapéré, Abdallah Charif est ravi, le renouvellement de la flotte mahoraise est un projet de longue date, d’ici 2021, 272 bateaux de ce type et 5 palangriers devraient renouveler la flotte de Mayotte.

Il répond aux normes de sécurité exigée à Mayotte et en France, donc ça va nous permettre de travailler en toute sérénité, on ne pourra plus nous  faire les mêmes reproches  qu’avec nos anciennes barques, je pense que ça va encourager les jeunes à s’intéresser au métier des pêcheurs 

pêche
©Andry Rakotondravola

Il espère aussi que ce nouvel outil va ouvrir de nouvelles perspectives aux pêcheurs de Mayotte, puisque les normes de sécurité sont désormais atteints ; 

C’est la nouvelle donne,  vu qu’on a désormais un outil qui répond aux normes de sécurité et qui nous avait toujours posé problème ; aujourd’hui Nous souhaitons  pêcher chez nous ! ça fait 40 ans qu’on pêche au Geyser  et au banc de la  Zélée, malgré les Procès-verbaux  qui pleuvent… on souhaite pêcher dans nos eaux parce qu’il y existe des endroits poissonneux, mais qui nous sont encore interdits, contrairement aux palangriers réunionnais 

Publicité