L’avocat : le « pétrole vert »

écologie tanzanie
61a8213c779b0_avocados-g92fabbf23-1280.jpg
Avocats dans un arbre en bonne santé. ©Sandid
Les paysans tanzaniens sont encouragés à produire des avocats. L’exportation de ces fruits sur les marchés européens rapporte beaucoup d’argent

L’ambassadeur de Tanzanie en Belgique a fait part de son émerveillement de voir sur les étals des avocats de son pays vendus à 4 euros l’unité. 10 000 shillings tanzaniens, « c’est une aubaine pour nos agriculteurs » dit-il.

En Tanzanie le même avocat se vend 20 à 40 centimes d’euros maximum.

On qualifie l’avocat de « pétrole vert ». Il faut donc encourager l’exportation. En 2021, la Tanzanie a exporté plus de 11 000 tonnes dans 500 containers. Pour l’année prochaine on vise un objectif de 15 000 tonnes.

Outre l’Europe, les consommateurs raffolent des avocats au Japon, aux Emirats Arabes Unis et même en Chine. Mais la Tanzanie arrive loin derrière son voisin le Kenya qui exporte près de 100 000 tonnes, et encore plus loin derrière le 1er producteur mondial, le Mexique qui produit plus de 2 millions de tonnes d’avocats.