La manifestation maintenue malgré l’interdiction du préfet

social
Manis
Le préfet de Mayotte interdit la manifestation prévue demain contre les violences aux alentours du dispensaire de Kahani. Le Collectif appelle à son maintien.
 
Les soignants ont lancé une mobilisation pour dénoncer les agressions dont ils sont victimes. De nombreuses associations ont relayé l’appel, notamment le Collectifs des citoyens de Mayotte. Le délégué du gouvernement met en avant le risque sanitaire pour motiver son interdiction.
Des explications que Balahachi Ousséni secrétaire départemental de la CFDT rejette pour deux raisons. Il estime que les participants à la manifestation de demain entre Chiconi et Kahani respecteront les gestes barrières comme ils l’ont fait dimanche dernier en Petite-Terre.
Pour ce qui est du volet de la lutte contre les violences, notamment au dispensaire de Kahani, le syndicat indique que si les autorités  avaient mené une lutte efficace, la population ne se serait pas sentie obligée d’intervenir elle-même.