Mansour Kamardine encourage Gérald Darmanin à persévérer dans la reconquête des territoires perdus de Mayotte.

gouvernement
Mansour Kamardine et Gérald Darmanin
Mansour Kamardine et Gérald Darmanin
Face aux menaces et aux violences perpétrées par les squatteurs, le député de Mayotte interpelle le gouvernement.

Face aux menaces et aux violences perpétrées par les squatteurs, le député de Mayotte en appelle à la plus grande fermeté de l’Etat et de la justice. La réponse du ministre de l’intérieur à l’adresse du député de Mayotte est tombée le 15 juillet dernier.

Mayotte fait l’objet d’une attention particulière rassure le ministre tant dans la prise des mesures d’urgence que dans la mise en œuvre des plans spécifiques pour lutter contre l’immigration clandestine.

Et Gérald Darmanin de préciser qu’au 1er mars 2021, l’effectif opérationnel de la police nationale s’établissait à 369 gradés et gardiens de la paix, et que ceux de la police de l’air et des frontières, avaient connu une augmentation de 94% depuis 2014.

S’agissant de la gendarmerie, le COMGEND, le commandement militaire de la gendarmerie a également connu depuis 2015 précise Gérald Darmanin, un accroissement très conséquent de ses effectifs passant à 291 en mars 2021 soit une augmentation de 67%.

Les militaires de la gendarmerie mobile, en renfort du COMGEND, sur la même période de 2015 à 2021 sont passés de 98 à 209, soit une augmentation de 113%.

Par ailleurs, en dépit de la crise sanitaire, 11 040 interpellations ont été faites dans le cadre de la lutte contre l’immigration illégale en 2020.

De la destruction de l’habitat illégal à la lutte contre l’insécurité en passant par la surveillance des côtes mahoraises et celle de la mer, sans omettre l’affectation à la DTPN, Direction Territoriale de la Police Nationale, de 9 fonctionnaires d’origine mahoraise, le ministre de l’intérieur G.Darmanin, a voulu rassurer le député de Mayotte quant à l’engagement de l’Etat sur la sécurité des mahorais.

Ce dernier, conclura-t-il, se tiendra toujours aux cotés des élus pour garantir la tranquillité publique à Mayotte.