Mansour Kamardine veut une inspection d’urgence de l’appareil judiciaire

élections
Mansour Kamardine
Mansour Kamardine, député LR sortant et candidat arrivé en tête dans la deuxième circonscription avec 32,35% des voix, était l’invité de Zakweli ce mardi ©Mayotte la 1ere
Le député de la deuxième circonscription de Mayotte, Mansour Kamardine veut une inspection de l’institution judicaire. Il pointe du doigt  certaines de justice qui visent à remettre systématiquement en liberté des immigrés clandestins

C’est une  situation est inacceptable, estime Mansour Kamardine pour qui je cite l’institution judiciaire ne peut être le lieu d’où certains organisent la fabrique des clandestins à Mayotte et la couveuse des bandes barbares qui terrorisent la population !

Alors que la lutte contre l’immigration clandestine est une priorité du gouvernement à Mayotte, elle fait  même partie des 3 axes  de la circulaire de politique pénale territorialisée signée par le ministre de la justice lors de sa visite sur l’île  le 11 mars dernier,   il note que certains acteurs au sein de l’institution judiciaire,  pour des raisons philosophiques  n’appliqueraient pas  les règles de droit concernant  les immigrés clandestins, arrêtés par la police aux frontières qui fait un énorme travail.

Le député demande donc au garde des sceaux  l’envoi en urgence à Mayotte d’une inspection de l’institution judiciaire sur l’application du droit concernant la lutte contre l’immigration illégale et les délégations de l’autorité parentale.

Car en plus de la remise en  liberté des immigrés clandestins,  Mansour Kamardine relève également que  les décisions relatives à la délégation de l’autorité parentale seraient prises sans respecter les droits des jeunes mineurs, ce qui constituerait  un danger pour ces derniers et pour l’ordre public, allusion aux mineurs isolés et  à la délinquance juvénile, principale source d’insécurité dans l’île.