Maurice : Les lycéens passent le bac

océan indien
Elèves Mauriciens
Elèves Mauriciens ©lespress.mu
Des milliers de lycéens mauriciens planchent aujourd’hui sur l’une des épreuves les plus importantes du baccalauréat : le « general paper » qu’ils ont préparé pendant deux ans

Le « general paper », ou « GP » dans le jargon de l’éducation nationale mauricienne, est une épreuve écrite en anglais, de culture générale Elle peut porter sur des thèmes aussi divers que l’histoire, la sociologie, la littérature, l’économie mais aussi les mathématiques, la chimie, ou la comptabilité.

La philo n’existe pas dans le système mauricien. Les élèves bûchent pendant deux ans pour réussir cette épreuve indispensable pour décrocher le « high school certificate », l’équivalent du bac.

Le système mauricien est hautement sélectif : pour pouvoir passer cet examen gratuitement, il faut 90% de temps de présence effective en cours pendant les deux années précédentes. Et si on rate son bac, il faudra payer les frais pour repasser l’examen l’année suivante. Certaines épreuves pouvant coûter jusqu’à l’équivalent de 100 euros.

Il va sans dire que les parents ont intérêt à ce que leurs enfants filent droit dans leurs uniformes règlementaires.