publicité

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France : « Il n’y a pas une vraie politique de la France pour Mayotte.»

Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France (DLF) et candidat à l’élection présidentielle prochaine, a déclaré, au terme d’une visite de 2 jours à Mayotte, qu’il n’y a pas une vraie politique de la France à Mayotte.

© PHOTO : DEBOUT LA FRANCE : NICOLAS DUPONT AIGNAN
© PHOTO : DEBOUT LA FRANCE : NICOLAS DUPONT AIGNAN
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Le président de Debout la France est allé à la rencontre des élus politiques, des policiers notamment de la PAF, des femmes leaders d’opinion, des acteurs socio-économiques.
Il déduit, des différents échanges qu’il a eus, que l’Etat français a démissionné de son 101e département, Mayotte.

« Cette démission de l’Etat est inacceptable, une démission sur tous les plans, sur le plan migratoire, sur le plan des équipements publics, sur le plan de la justice. Je ne peux pas accepter cette faiblesse, cette lâcheté du pouvoir politique. Quand je pense que la ministre des Outre-mer est venue avec 500.000 euros et une citerne pour la pénurie d’eau, c’est se moquer des gens, quel mépris ! », s’est indigné Nicolas Dupont Aignan.

Il préconise un vrai plan d’investissements massifs  pour Mayotte dans les limites raisonnables par rapport au budget de la France.

« Si on ne met pas le minimum d’argent nécessaire en investissements comme on l’a fait en Corse et ailleurs, on rentre dans un cercle vicieux du déclin. Je suis le seul à proposer un vrai plan d’investissement de 300 millions d’euros sur 2 ans pour rattraper les retards en matière d’écoles, des routes, des logements insalubres et puis de l’eau. Comment dans un département français au 21e siècle, il y a des pénuries d’eau ? », a-t-il ajouté.
© PHOTO : MAYOTTE HEBDO : CENTRE DE RETENTION ADMINISTRATIVE DE MAYOTTE (CRA)
© PHOTO : MAYOTTE HEBDO : CENTRE DE RETENTION ADMINISTRATIVE DE MAYOTTE (CRA)

A LIRE AUSSI : DOSSIER IMMIGRATION MAYOTTE HEBDO
https://www.mayottehebdo.com/actualite/societe/dossier-mayotte-l-ile-aux...

S’agissant de l’immigration clandestine, le président de Debout la France a souligné que l’Etat défend davantage les clandestins que les mahorais. Il préconise la suspension du droit du sol à Mayotte.

«  J’ai visité le Centre de rétention de Mayotte. Il est magnifique, il est plus beau que les écoles de Mayotte, c'est-à-dire que les clandestins ont plus d’avantages que les mahorais, c’est ça la réalité, le problème de fond que personne n’ose dire...

C’est toujours ceux qui veulent profiter de la France qui sont choyés et ce sont toujours ceux qui travaillent qui payent les impôts et qui sont méprisés par l’Etat. Je propose la suspension provisoire du droit du sol. Si on ne suspend pas le droit du sol, Mayotte sera débordé », a déclaré ,encore, Nicolas Dupont-Aignan.













Nicolas Dupont-Aignan a, enfin, souligné que Mayotte est un atout pour la France et la France devrait être un atout pour Mayotte. 

« A mon retour à Paris, je vais mettre le pied dans le plat. On ne peut pas laisser tomber une île comme Mayotte. Il y a trop d’énergie, il y a beaucoup de points positifs, vraiment, ça sera un axe fort de mon programme présidentiel, je peux vous l’assurer qu’on ne peut pas continuer comme ça. », a-t-il promis.

EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU


SUR LE MÊME SUJET

Dupont-Aignan (DLF) déplore l'absence de "vraie politique" pour Mayotte

 http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/dupont-aignan-dlf-dep...

A Mayotte, Nicolas Dupont-Aignan demande la démission de la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts
 https://news.google.com/news/story?ncl=dp9_L8mobxZ7DKMfp1DVJlmtuwSwM&q=m... 1 487 008 731
Les fonds européens, c'est une escroquerie (Nicolas Dupont-Aignan)

J.T  Mayotte 1ère : Les fonds européens peuvent-ils être une solution pour Mayotte, région ultrapériférique depuis 2014 ?

Nicolas Dupont - Aignan : " C'est une escroquerie. Les fonds européens viennent de La France. On donne 21 milliards par an à l' Union européenne, on en reçoit que 13. L' argent qui arrive de l' Europe prend un circuit long et compliqué. Moi, je propose d'affecter directemernt l' argent à Mayotte comme on l' a fait pour les autres départements...
300 millions pour Mayotte quaénd on a donné des milliardsz à La Corse, quand on investit 30 milliards à l' île de France, c'est une question de justice. Moi je demande un peu de justice pour Mayotte.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play