Ouverture du dialogue au Conseil Départemental

social
Ouverture du dialogue au Conseil Départemental
©Hachim SAID HACHIM
Les agents du Conseil Départemental en grève et leur direction ont entamé des négociations hier matin.
Le mouvement de grogne a débuté lundi avec de fortes perturbations du trafic des barges. Sans réaction de leur hiérarchie, les agents ont durci le mouvement en bloquant les accès aux locaux.
Ouverture du dialogue au Conseil Départemental
Toutes les directions du Conseil Départemental sont fermées par les grévistes. ©Géraldine LOUIS
Bâtiment du siège, direction de l’environnement et service culturel étaient fermées mardi matin. C’est la suite de la grève entamée lundi par les agents du Conseil Départemental. " On a été en mouvement hier en espérant être reçu pour discuter, ça n’a pas été le cas alors on a juste augmenté le niveau de pression " assure Ichaan Madi, porte-parole du syndicat FO.

" Organisation et engagement, sont les doléances des grévistes "

Ichaan Madi, porte-parole du syndicat FO.

Ça passe ou ça casse pour les agents du CD excédés. Ils viennent réclamer l’application protocole de fin de conflit signé le 1er Octobre dernier." Nous ne venons pas avec de nouvelles revendications. Ce sont des revendications actées avec des dates données par l’administrations. L’agenda, c’est eux qui l’ont fixé. On ne peut pas s’amuser à venir tout le temps faire des grèves pour des détails " annonce Ichaan Madi avec pragmatisme.
Les bâtiments du CD restent fermés! ©Hachim SAID HACHIM
Malgré les demandes de la direction pour rouvrir les accès aux personnels non-grévistes, les agents en débrayage campent sur leur position. Personne ne rentre au CD hormis la délégation et les deux directeurs habilités à mener les discussions.
Mahafourou Saïdali, le Directeur Général des Services et Antuat Abdouroihamane, Directrice Générale Adjointe, mission dialogue social ont reçu la délégation au sein de l’hémicycle.
Ouverture du dialogue au Conseil Départemental
La délégation des grévistes et les représentants du CD ont entamé les négociations au sein de l'hémicycle. ©Hachim SAID HACHIM
La réunion de conciliation débute à 11h30.Une heure plus tard, Ichaan Madi sort pour nous faire un point." Nous avons commencé les négociations en faisant le bilan du protocole d’accord. Remettre à plat la mission des femmes de ménage, quelles sont leurs missions, leur hiérarchie ? Le site de Moya, on ne peut pas laisser les agents dehors connaissant les conditions sécuritaires de l’ile. Il n’y a pas que la prime Covid au STM. Les revendications vont au- delà de l’aspect financier " expose la porte-parole du syndicat FO.

" On a pu se mettre d’accord sur l’ensemble des points "

Mahafourou Saïdali, DGS au Conseil Départemental.

Après cinq heures d’échanges, les deux parties ressortent plutôt ravies des avancées. A l’issus des tractations, un nouveau calendrier a été défini.  "Comme le premier n’a pas été respecté, on a redéfini un nouveau planning qui commencera jeudi. Et dès la fin de semaine, des réunions et des choses concrètes seront faites sur le terrain" se réjouit Ichaan Madi.

« Nous n’étions pas venus pour nous battre »

Ichaan Madi, porte-parole du syndicat des agents grévistes.

" On voulait des solutions et aujourd’hui, l’administration nous en a présenté . Les agents à qui on a fait des retenues sur salaires par exemple, vont récupérer leurs sous et il y aura plus de retenues " se félicite Ia porte-parole FO. Les femmes de ménage quant à elles, auront la possibilité de réorganiser leurs façons de travailler, à partir de jeudi." Pour nous, c’était très important parce qu’elles ne pouvaient plus continuer à travailler dans le flou " ajoute la jeune femme.
Ouverture du dialogue au Conseil Départemental
La barge reprend ses rotations... du moins jusqu'à l'issus de la réunion de jeudi. ©Hachim SAID HACHIM
A l’issus de la réunion, pas de signature de protocole. Celui conclut le 1er Octobre est toujours d’actualité. " On va confirmer tout cela par écrit mais ça c’est juste un relevé de décisions de l’ensemble des choses que nous avons dites qui ont déjà été acté dans ce protocole. Ici, on a juste reprécisé les dates " explique Mahafourou Saïdali.
Le DGS s’est engagé à suivre personnellement ce protocole. Des points d’étapes seront établit tous les vendredis pour évaluer l’avancée des travaux.
En ce qui concerne le STM, pas d’accord pour l’instant. " Sachez que pour la prime Covid, les textes sont clairs : ceux qui ont réellement travaillé, ceux qui étaient en Plan de Continuation d’Activité, seront concernés par cette prime Covid. Ça ne sera pas l’ensemble des agents, ça c’est certain " affirme Mahafourou Saïdali.
Une réunion est prévue jeudi. A son issus, les agents du STM définiront s’ils lèvent totalement la grève. Pour l’heure, il a été décidé l’arrêt des blocages, jusqu’à jeudi.











 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live