COVID-19 : Les renforts de la sécurité civile vont soulager le CHM

coronavirus pamandzi
Accueil des membres de la sécurité civile par Jean-François Colombet à Pamandzi
Accueil des membres de la sécurité civile par Jean-François Colombet à Pamandzi

L’équipe médicale de 35 personnes est arrivée en fin de matinée. Elle a été accueillie à l’aéroport de Pamandzi par le préfet et délégué du gouvernement Jean-François Colombet. Une bonne nouvelle pour les équipes du CHM, très sollicitées ces dernières semaines.

Ces renforts de la sécurité civile viennent avec une mission bien précise, ouvrir une unité de soins d’urgence à l’hôpital de Pamandzi. C’est une équipe complète composée d’un médecin, de quatre urgentistes, un anesthésiste, un pharmacien, des infirmiers, des auxiliaires de soins, des membres des SDIS 30, 13, 14, 68, 69, 74 et de l'unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile. Ces hommes et femmes sont venus avec plus de 11 tonnes d'équipement médical acheminés par l’avion présidentiel.

L'avion présidentiel avec le matériel médical pour Mayotte
L'avion présidentiel avec le matériel médical pour Mayotte ©Papinot Zaïdani

Pour le préfet Jean-François Colombet

«l’arrivée de l'ESCRIM est déterminante pour soulager le CHM. La solidarité nationale est à l'œuvre au bénéfice de Mayotte ».

L’arrivée de ces effectifs de l’Elément de Sécurité civile rapide d'intervention médicalisée (ESCRIM) a été annoncée hier alors qu’ils étaient déjà en chemin. Le gouvernement a pris cette décision pour aider le département à faire face à la pandémie et à la circulation du variant sud-africain.

Les 35 membres de la sécurité civile envoyés à Mayotte
Les 35 membres de la sécurité civile envoyés à Mayotte

Une aide bienvenue d’autant que nous arrivons au terme des trois semaines de confinement, mais les indicateurs sont toujours hauts à l’instar du taux d’incidence à plus de 842 pour 100.000 habitants selon les dernières données publiées par l'agence régionale de santé de Mayotte.