Madi Souf : « On ne raccroche pas au nez d’un élu, c’est inadmissible ! »

zakweli pamandzi
Madi Soufou
©Mayotte la 1ere

Le maire de Pamandzi, Madi Souf, également Président de l’Association des Maires de Mayotte, était l’invité de Zakweli ce lundi.

Il est revenu sur l’incident entre le maire de Kani-Keli, Rachadi Abdou, et la sous-préfète chargée de la lutte contre l’immigration clandestine.  

Elle lui a raccroché au nez après avoir insinué que lui et sa famille hébergeaient des clandestins. Tout le monde a entendu ces échanges puisque le maire avait laissé son haut-parleur … 

Et puis la fonctionnaire lui a raccroché au nez. On ne raccroche pas au nez d’un élu c’est inadmissible ! ». Madi Souf ajoute « Un fonctionnaire reste un fonctionnaire, alors qu’un élu est élu du peuple ».

Sur le fond, à propos de la lutte contre l’immigration clandestine, le président de l’Association des Maires estime que « la population voit qu’il n’y a pas grand-chose qui avance », « l’Etat dit qu’il veut bloquer l’immigration mais ce n’est pas l’impression que l’on a ».

Enfin l’élu de Pamandzi est revenu sur le problème de la distribution des dons. Selon lui

l’Etat distribue des bons aux familles à l’insu des maires, en dehors de la convention que nous avons signée et qui est mise en œuvre par les CCAS.