Pas d'annonce immédiate pour des acteurs économiques inquiets, des élus en attente de mesures concrètes

gouvernement
Déjeuner ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu avec acteurs économiques de Mayotte
C'est dans un restaurant de Mamoudzou que les deux ministres ont rencontré les acteurs économiques de Mayotte. ©Ilona Youssouffa
Les ministres des Outremer et de l'Intérieur, Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin ont déjeuné avec les acteurs du monde économique de Mayotte. Aucune annonce n'a été faite pour le moment à leur endroit. Et cet après-midi, les deux ministres ont rencontré les 26 élus du département

C'est un rendez-vous que les chefs d'entreprise de Mayotte attendaient avec une certaine impatience. Fortement impactés par la crise sanitaire, les entreprises mahoraises ont profité de la rencontre avec les deux ministres Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin pour raconter leur quotidien. Comme pour tous les Mahorais, la préoccupation principale reste la sécurité.

Pour les restaurants, il faut que le client puisse venir et repartir sereinement. Si le client ne peut pas venir parce qu'il y a de l'insécurité et si nous devons faire la police pour contrôler le pass sanitaire, on n'arrive plus à travailler. Il faut que les restaurateurs puissent travailler dans la tranquillité

Ibrahim Maskati, représentants des cafés, hôtels et restaurants de Mayotte

 

Un calendrier sur les conséquences de la loi programme pour rassurer les entreprises

La sécurité, c'est aussi connaître l'arsenal juridique, législatif et social auxquelles les entreprises seront soumises dans les mois et années à venir. Et sans certitude, difficile de s'engager.

Déjeuner ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu avec acteurs économiques de Mayotte
Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu n'ont pas dévoilé aux entrepreneurs mahorais les mesures qu'ils comptent prendre pour le monde économique. ©Ilona Youssouffa

La loi Mayotte doit être quelque chose de concret, que l'on puisse anticiper dans nos investissements, savoir ce que cela représentera. Et les Mahorais attendent l'alignement des minima sociaux. Ils doivent être sereins pour savoir comment construire leur avenir.

Carla Baltus, présidente du Medef Mayotte

Les acteurs économiques sont satisfaits d'avoir pu rencontrer les ministres. S'ils ont été écoutés, peu d'annonces ont été faites, hormis sur les études environnementales qui seront allégées.

A la Fédération des entreprises du bâtiment public et à mayotte en général, on se battait depuis longtemps pour faciliter les procédures administratives, soulager les procédures environnementales pour avoir les permis. C'est un point positif, car ça nous permettra de dépenser l'argent donné par l'Etat et l'Europe, au lieu de le rendre parce qu'on ne l'a pas utilisé.

Naoioui Mohamed, représentant de la CCI Mayotte

 

Des avancées sur le port et les Jeux des îles de 2027

Ensuite, Gérald Darmanin et Sébatisen Lecornu ont rejoint les 26 conseillers départementaux à l'hôtel de ville de Mamoudzou. beaucoup de sujets ont été évoqués, notamment l'insécurité et l'immigration clandestine. Des promesses ont été faites par Sébastien lecornu concernant le port de Longoni et l'organisation des Jeux des îles de l'océan Indien en 2027. Et d'autres doléances n'ont pas eu de réponse.

Photo de groupe d'élus et des ministres
Les 26 conseillers départementaux posent avec Sébastien Lecornu, ministre des Outremer, le préfet Thierry Suquet, la député Ramlati Ali et la déléguée de la LREM et 2e vice-présidente du SMEAM Aminat Hariti. ©Chafika Salim Mkou

On attend plus de l'Etat sur une partie des revendications des Mahorais. On attend pour la suite des annonces pour savoir comment s'inscrire dans tout ça.

Ben issa Ousseni, président du conseil départemental de Mayotte

Les réponses vont peut-être arriver demain. Ce lundi, les ministres seront dans leur 3e et avant-dernier jour de visite avec notamment une séquence au port de Longoni et en mer avec les hommes et les femmes chargés de la lutte contre l'immigration clandestine et une autre à Kahani où il sera question de lutte contre l'habitat indigne et l'inauguration du hub des transports scolaires.