mayotte
info locale

Les plages désertées, les récalcitrants au confinement sanctionnés

coronavirus sada
Mtsanyunyi (Tahiti Plage)
La plage de Mtsanyunyi attire habituellement beaucoup de baigneurs. Mais en cette période de confinement, ceux-ci sont restés à la maison. ©Faïd Souhaïli
En cette période de confinement, la tentation est grande de vouloir piquer une tête dans l'un des plus beaux lagons du monde. Si la majorité des Mahorais respectent le confinement en raison du coronavirus, certains résistent encore et veulent profiter de la plage.
En temps habituel, la plage de Sohoa est souvent prise d’assaut par les baigneurs et autres promeneurs. Mais ce matin, personne en vue, seul le bruit des vagues et les aboiements d’un chien solitaire viennent donner un peu de vie à ce lieu déserté.
SOhoa Chez Madar
Le snack est fermé. Les clients sont confinés chez eux. ©Faïd Souhaïli

Mais dans un hamac installé sur la terrasse d’un snack, une dame se balance tranquillement. Et visiblement, le confinement pour se protéger du coronavirus est trop contraignant pour elle.


 « Je prends l’air, je me sens bien ici à la plage. »


Plus au sud à Mtsanyunyi (Tahiti Plage) dans la commune de Sada, les gendarmes sont là.
arrête interdiction plage Sada
La commune de Sada a pris des arrêtés municipaux venant appuyer les décisions préfectorales et présidentielles d'interdire l'accès aux plages. ©Faïd Souhaïli

Avec eux, deux autres hommes : l’un est un riverain et profite qu’il n’y ait personne pour nettoyer le rivage. L’autre est allé aux champs et a voulu profiter au retour pour se baigner. La sanction pour ce dernier est immédiate : 135 euros d’amende et retour à la maison.
 

« En Italie, il y a eu aujourd’hui plus de 400 morts. Il faut vraiment que les gens comprennent qu’il faut rester confinés » indique un des gendarmes effectuant le contrôle.


Cette sanction, le riverain de la plage la comprend, mais la nuance.
Nettoyeur Mtsanyunnyi (Tahiti Plage)
Cet homme a pu rester à la plage. C'est un riverain qui nettoie celle-ci régulièrement. ©Faïd Souhaïli

 

« Oui, je comprends, mais nous sommes des humains, et nous n’avons pas l’habitude d’être enfermés à la maison ! »


A Sakouli, dans la commune de Bandrélé, là aussi, c’est le silence quasi-total. D’habitude bondée, la plage est vide, le snack est fermé.
Plage Sakouli Fermée
L'accès au snack et à la plage de Sakouli est fermé. ©Faïd Souhaïli

Le message est passé : la plage, ce sera pour plus tard, une fois que le virus sera éradiqué.