Première journée d’Adrien Taquet à Mayotte , l’île aux multiples défis sociaux .

gouvernement
taquet la vigie
"Sentir dans sa chair les problématiques du territoire", le secrétaire d’état à l’Enfance et aux familles pour sa première journée, a touché des yeux de nombreux aspects des difficultés sociales à Mayotte.

 
Appréhender sur le terrain la réalité de la situation, c’est ce qui a poussé Adrien Taquet à chambouler son programme officiel pour une immersion au sein de la jeunesse désœuvrée de Kaweni, et ainsi mieux comprendre leurs problèmes.
taquet kawéni

Le secrétaire d’état a pris le soin dans le journal télévisé de Mayotte la 1ère de couper court à toute polémique. Notamment en réponse à ceux qui pensent que cette visite dans les bidonvilles est le signe que la politique sociale du gouvernement à Mayotte est uniquement axée à l’aide aux personnes en situations irrégulières.
«..Dans ces bidonvilles, une personne sur trois  est française , une personne sur trois a un titre de séjour , dans les bidonvilles vous avez deux enfants sur trois  qui sont l’avenir de Mayotte demain. Donc c’est d’abord l’enfant à protéger que je vois , car c’est ça aussi notre part d’humanité , c’est ça qui fait la grandeur aussi de la république, sans nier les difficultés »

Rencontre avec les familles à Dembéni.
taquet à dembéni

C’est à la maison des jeunes de Dembeni, que le secrétaire d’Etat à l’Enfance et aux familles, a échangé avec les 17 familles décorées de la médaille de la famille 2019.
Les familles sont le socle de la solidarité mahoraise et il faut les préserver  a-t-il déclaré. Des familles ravies de cette visite mais qui attendent plus d’égalité au niveau des droits familiaux. Une rencontre avec des familles pleine d’enseignement pour Adrien Taquet
« J’ai conscience qu’on ne peut élaborer de politiques publiques sans venir et sentir dans sa chair les problématiques du territoire ».

Visite du quartier la Vigie à Labattoir.
la vigie  taquet

Le secrétaire d'État a bien fait le tour de la Vigie en compagnie du préfet et de quelques élus comme le maire de Dzaoudzi Labattoir, le maire de Pamandzi,  la vice-présidente du département  Fatima Soufou. Pendant cette visite il a eu l'occasion d'échanger avec les jeunes médiateurs qui sillonnent La Vigie pour repérer les jeunes en errance, en difficulté, susceptibles de tomber dans la délinquance.  Il a également pu visiter le logement d'une famille en situation régulière sans eau mais avec électricité.
Pour cette première journée sans véritables annonces , le secrétaire d’état  fait le constat que les défis sont nombreux à Mayotte : « personne ne le nie mais personne ne peut nier non plus l’engagent , la détermination de l’état à essayer de faire en sorte que les choses s’améliorent. Aucun gouvernement depuis 2017 n’a autant investi dans cette île et dans ses habitants »

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live